Actualité / Médias
Vendredi 23 juin 2000

L'américain Gay.com s'installe en France via le webzine OOups.com Le site de communauté homosexuelle vient de racheter le webzine OOups.com. Un premier pas vers l'Europe.


Version impression

Gay.com, un des sites leaders aux Etats-Unis dédié à la communauté homosexuelle et édité par la société Online Partners, vient de racheter le webzine OOups.com. Un site qui s'adresse à la même population, et qui a ouvert ses portes en 1996, pour s'implanter en France. Celui-ci est désormais accessible via l'URL fr.gay.com. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. L'équipe d'OOups (six personnes plus une trentaine de rédacteurs pigistes) a déjà adopté la charte graphique de Gay.com.

Le site comprend une partie contenu-actualité, une offre communautaire (chat, mail gratuit et forums) et un espace "e-commerce" avec des partenaires français comme Clust.com ou Alapage.com. A l'occasion de la Gay Pride, samedi à Paris, le FAI Freesbee a monté un partenariat avec Gay.com France. D'autres services devraient apparaître rapidement comme la possibilité pour les webmasters d'implémenter sur son site des fenêtres Gay.com ou des modules de petites annonces tirés du site de communauté.

"Notre objectif est d'obtenir 35% de parts de marché par rapport à l'ensemble de la population touchée", indique Pierre Jouanny, directeur Europe d'Online Partners, précisant que le site français recense actuellement 250.000 visites par mois. Difficilement comparable à l'audience observée aux Etats-Unis : dix millions de visite et cent millions de pages vues (Source DoubleClick pour avril 2000). La commercialisation des espaces publicitaires en France est assurée par 24/7 Media. Gay.com arrive en France alors que d'autres sites de communauté homosexuelle, tel que Citegay.com, souhaite également se développer sur le même créneau. Celui-ci vient d'ailleurs de quitter la sphère de sites rattachés au groupe FTD.

Aux Etats-Unis, Gay.com est né en avril 1999 de la fusion entre Gay.net, Gay.com et le service onQ d'AOL. Sa société éditrice, Online Partners, a levé en mars dernier 23 millions de dollars. Des investisseurs comme Yahoo!, New York Times Digital, Chase Capital Partners ou Flatiron Partners ont été attirés par le projet de développement européen. La version britannique de Gay.com devrait sortir en juillet. Celles pour l'Allemagne et le Portugal devraient également suivre.[Philippe Guerrier, JDNet]

Au sommaire de l'actualité


 

 

Dossiers

Marketing viral

Comment transformer l'internaute en vecteur de promotion ? Dossier

Ergonomie

Meilleures pratiques et analyses de sites. Dossier

Annuaires

Sociétés high-tech

Plus de 10 000 entreprises de l'Internet et des NTIC. Dossier

Prestataires

Plus de 5 500 prestataires dans les NTIC. Dossier

Tous les annuaires
 
 

Sondage

Ce qui vous a le plus embêté avec le bug de Google :

Tous les sondages