E-Commerce
Télémarket voit grand et chercherait un repreneur
Le cybermarché du groupe Galerie Lafayette, qui a présenté ses résultats pour l'année 2000, estime détenir 50% de part de marché dans son secteur et entend les conserver... --> (Lundi 12 mars 2001)
         

(Article mis à jour le 10 mars 2001) Le plus ancien des cybermarchés français, Télémarket, créé en 1985, serait à vendre. Dans son édition du dimanche 11 et lundi 12 mars, Le Monde indique que le groupe Galeries Lafayette aurait confié à la banque Deutsche Morgan Grenfell le soin de trouver un investisseur intéressé par la reprise des activités de Télémarket. Francis Lorentz, le PDG de e-Laser, la filiale interactive des Galeries Lafayette, confirme dans Le Monde cette opération, en admettant chercher "à élargir le tour de table, sans se fixer de limites". Selon le quotidien, le dossier aurait été proposé à plusieurs groupes, dont Casino (déjà actionnaire minoritaire de Télémarket), qui l'auraient refusé en raison d'un niveau de valorisation du cybermarché jugé excessif d'au moins 1 milliard de francs. La décision de céder Télémarket correspondrait à la volonté du groupe Galeries Lafayette de se désengager du secteur alimentaire.

La semaine dernière, Télémarket avait profité de la visite très solennelle de sa nouvelle plate-forme de Pantin (Région Parisienne), pour justement donner ses résultats concernant les activités cybermarchés. Christian Marchandise, PDG de la société, a annoncé des résultats supérieurs aux prévisions (206 millions de francs) : "Pour l'année 2000, Télémarket a réalisé un chiffre d'affaires de 212 millions de francs et nous estimons détenir 50 % de parts de marché dans notre secteur. L'objectif est de nous maintenir à ce niveau pendant les quatre ans à venir".

Le cybermarché affiche donc de grandes ambitions et s'est donné les moyens de cet appétit démesuré. Grâce à sa nouvelle plate-forme de Pantin, le cybermarché compte multiplier par 2,5 le nombre de ses commandes. Télémarket dispose maintenant de 15 000 m² (12 000 sont en exploitation) dont 1260 m² en chambres froides. Le cybermarché est actuellement en train de mécaniser entièrement son entrepôt pour diminuer les temps de préparation et assurer un meilleur suivi des commandes.

Les résultats de Télémarket en 2000
Chiffre d'affaires
TTC
212 millions de francs
Nombres de commandes livrées en un an
230. 000
Chiffre d'affaires en décembre 2000
27 millions de francs
Panier moyen
725 francs
Les résultats et les objectifs de Télémarket en 2001
Chiffre d'affaires
550 millions de francs
Nombre de commandes prévues sur un an
600.000
Nombre de commandes budgétées
568.000
mbres de commandes livrées en une semaine en février 2001
12.000
Panier moyen prévisionnel
785 francs
Pertes prévisionnelles
100 millions de francs
Les prévisions de chiffre d'affaires
(en millions de francs)
2002 : 1100
2003 : 1600
2004 : 2200
2005 : 3000

Télémarket a notamment signé un accord d'exclusivité internationale avec Savoy Logistique en ce qui concerne l'aspect technique de la préparation. La société emploie à ce jour quelques 350 personnes et dispose d'une centaine de camionnettes tri-température. La mise en place de cette nouvelle plate-forme à nécessité 50 millions de francs d'investissement. A l'heure actuelle, cette surface est largement sur-exploitée, 50 000 livraisons/semaine sont possible, mais Télémarket compte devenir prestataire d'autres cybermarchands, à commencer par ceux du groupe Galerie Lafayette (BHV, Lafayette Gourmet et Monoprix). Mais des sites e-commerce appartenant à de grands groupes seraient également intéressés.

Avec un rythme de progression élevé, 2,2 milliards de chiffre d'affaires prévu en 2002, Télémarket espère être rentable début 2003 au plus tard. Pour atteindre le point d'équilibre, il faut que le cybermarché livre 24 000 commandes par semaine. Sur l'année 2000, les pertes se sont montées à un peu plus de 70 millions de francs pour un excédent brut d'exploitation de 80 millions de francs. Le budget marketing de l'année dernière s'est élevé à 25 millions de francs. Télémarket a prévu d'augmenter le nombre de références de 3000 à 4500 à la fin du mois de mars et 6000 en septembre.

[Florence Santrot, JDNet]
 
 
  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International