Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

 
E–COMMERCE
Cdiscount introduit le DVD jetable sur le marché français
L'enseigne e-marchande du groupe Casino lance une nouvelle offre "DVD à la séance", à prix et temps de consommation limités. L'objectif premier est d'attirer de nouveaux clients adeptes d'une consommation "zapping" des films.   (10/05/2004)
  En savoir plus
 Cdiscount
Dossier Vidéo et haut débit
L'ouverture était attendue. C'est fait. Vendredi 7 mai, 00h00, Cdiscount.com a ouvert son espace "DVD à la séance" qui propose un catalogue d'une cinquantaine de films en DVD jetables, dont " Les Invasions Barbares", réalisé par le canadien Denys Arcand primé au Festival de Cannes 2003. Ces "DVD à la séance" coûtent 2,49 euros l'unité. Il existe aussi une série spéciale X, au prix de 3,59 euros.

Le concept du DVD jetable repose sur la consommation en "one shot" qui ressemble plus à une location DVD qu'à un achat : une personne peut visionner un DVD pendant un délai donné (huit heures dans ce cas). Une fois ce délai consommé, il s'auto-détruit par le biais d'une substance chimique non toxique libérée lors de l'ouverture du package et qui se diffuse peu à peu au coeur du DVD, le rendant inutilisable au bout de quelques heures.

Ce nouveau support a déjà été expérimenté l'année dernière aux Etats-Unis notamment par le groupe Disney mais il reste quasiment inexploité en Europe. C'est pourquoi le site marchand Cdiscount a décidé de monter un "coup de pub" autour des DVD jetables. "Avec la multiplication des supports de visionnage, nous cherchons à attirer de nouveaux clients", argumente un porte-parole de Cdiscount. Après la distribution en ligne, le produit DVD à la séance devrait trouver une place dans les hypermarchés du groupe de grande distribution Casino, propriétaire de Cdiscount.

Avantages présumés du DVD "à la séance" : il est vendu à prix réduit (même si, parallèlement, Cdiscount vend des DVD traditionnels ...à deux euros) et il favorise la lutte anti-piraterie (bien que le système technologique retenu ne comprenne pas de système anti-copie). "Huit heures, c'est un délai largement suffisant pour ripper un DVD", affirme un spécialiste de la presse spécialisée piratage. "Avec toutes les manipulations nécessaires pour craquer un DVD jetable, c'est décourageant compte tenu du délai réduit", surenchérit le porte-parole de Cdiscount.

Avec l'introduction des DVD jetables sur le marché français, l'enseigne
e-marchande a dû négocier directement avec les sociétés disposant des droits de distribution des films placés en DVD jetable. C'est le cas des Invasions Barbares : l'équipe de Cdiscount a signé un accord d'exploitation spécifique avec Pyramide Films, en charge de la distribution du film en France. Contacté par le JDN, celle-ci n'a pas répondu à nos demandes de précisions sur le sujet.

Pour ce lancement, Cdiscount a retenu la technologie DVD-D ("D" pour disposable, jetable en anglais). Elle a été développée par SNA, une société normande de pressage (disques, CD audio et CD-Rom, DVD, vinyls et cassettes audio).

  En savoir plus
 Cdiscount
Dossier Vidéo et haut débit
Compte tenu de l'essor du marché des DVD, les professionnels du secteur ne sont pas surpris de l'arrivée des DVD jetables en France. Ils s'attendent à une diversification des offres répondant à des modes de consommations différenciés. "La video-kleenex correspondra plutôt aux utilisateurs touche-à-tout, qui aujourd'hui téléchargent sur leur ordinateur, testent 10 minutes, zappent et détruisent le fichier pour enregistrer autre chose. Tandis que la vidéo-collection correspondra plutôt aux utilisateurs qui aiment conserver les films chez eux, constituer leur DVDthèque et les revoir à loisir", commente Vincent Lorphelin, PDG de DVD Kiosque qui développe également un nouveau concept de DVD à la séance avec consommation prépayée (cf article du 02/12/03).
 
 
Philippe GUERRIER, JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International