TELECOMS–FAI
France : le marché du haut débit a progressé de 114 %
Selon le dernier panorama trimestriel de l'ART, le haut débit est le secteur le plus dynamique du marché des télécoms avec 3,5 millions d'abonnés. En téléphonie, le mobile supplante le fixe.   (08/06/2004)
  En savoir plus
Dossier ADSL
  Le site
ART
Au quatrième trimestre 2003, le marché des services télécoms en France a augmenté de 2,2 % par rapport à la même période l'année précédente. Selon l'observatoire trimestriel de l'Autorité de régulations des télécommunications (l'ART), le marché s'est élevé à 9,1 milliards d'euros sur le dernier trimestre 2003, ce qui représente une croissance de 2,2 % par rapport à la même période en 2002. Le 1er juillet prochain, l'ART dressera un bilan complet sectoriel sur l'année 2003.

Le marché des télécommunications dans l'ensemble du marché clients finals
(chiffre d'affaires en millions d'euros)
4ème trimestre 2003
4ème trimestre
2002
Variation
Téléphonie fixe
3 319
3 479
- 4,6 %
Internet
348
284
+ 22,4 %
Téléphonie mobile
3 490
3 111
+ 12,2 %
Ensemble téléphonie + Internet
7 157
6 873
+ 4,1 %
Ensemble du marché
9 153
8 955
+ 2,2 %
Source : ART

Les volumes du marché des télécommunications dans son ensemble
(en millions de minutes)
4ème trimestre 2003
4ème trimestre
2002
Variation
Téléphonie fixe
27 760
28 050
- 1,0 %
Internet (bas débit)
17 313
18 279
- 5,3 %
Téléphonie mobile
16 998
13 991
+ 21,5 %
Ensemble
62 072
60 320
+ 2,9 %
Source : ART

La tendance qui était apparue au troisième trimestre 2003 se confirme : les revenus du secteur de la téléphonie mobile sont devenus supérieurs à ceux de la téléphonie fixe. La téléphonie mobile a représenté 3,5 milliards d'euros sur le dernier trimestre 2003 contre 3,3 milliards d'euros pour la téléphonie fixe.

Aux côtés de la téléphonie mobile, Internet soutient toujours la croissance du secteur des télécoms avec une progression de 22,4 % en un an, même si le montant de chiffre d'affaires (348 millions d'euros) n'est pas comparable à celui de la téléphonie.

Le dynamisme de la téléphonie mobile se traduit également dans les volumes : au quatrième trimestre 2003, les Français ont consommé presque 17 millions de minutes depuis leur portable (+21,5 % par rapport à la même période l'année précédente). Sur la même période, le recul de l'Internet bas débit se confirme (-5,3 %) face à la vague montante du haut débit à consommation illimitée.

L'activité Internet : Fourniture d'accès et services associés
(chiffre d'affaires en millions d'euros)
4ème trimestre 2003
4ème trimestre
2002
Variation
Ensemble
348
284
+ 22,4 %
dont bas débit
122
169
- 27,8 %
dont haut débit
205
96
+ 113,9 %
dont autres revenus
20
19
+ 7,9 %
Source : ART

Les abonnements Internet
(millions unités - (1) source Afa ; (2) source France Télécom; (3) source Aform)
Segmentation
4ème trimestre 2003
4ème trimestre 2002
Variation
RRépartition par catégorie d'accès
Ensemble (1)
10,5
9,0
+ 16,2%
Bas débit
7,0
7,4
- 6,3%
Haut débit Ensemble haut débit
3,5
1,5
+ 121,5%
Ligne ADSL (2)
2,9
1,3
+118,0%
Câble (3)
0,3
0,2
+ 39,2%
 
Source : ART

Au sein du secteur Internet, le haut débit affiche une croissance à trois chiffres de plus de 121 %. Ce segment représente désormais près de la moitié des revenus globaux de l'accès Internet avec 205 millions d'euros sur un total de 348 millions d'euros.

Le nombre d'abonnements Internet est en hausse de 16,2 % par rapport au quatrième trimestre 2002. L'ART recense au total 10 millions de comptes Internet ouverts en France, un abonnement sur trois étant en haut débit. L'ADSL, qui compte 2,9 millions d'abonnés, est la technologie haut débit de prédilection des Français. Mais le câble ne démérite pas avec une hausse de 39,2 % de ses abonnés Internet en l'espace d'un an.

Le marché de la téléphonie mobile
(chiffre d'affaires en millions d'euros)
4ème trimestre 2003
4ème trimestre 2002
Variation
Téléphonie mobile
3 182
2 914
+ 9,2 %
Transport de données sur réseaux mobiles (dont SMS)
305
192
+ 59,3 %
Ensemble téléphonie mobile
3 487
3 105
+ 12,3 %
 
Source : ART

  En savoir plus
Dossier ADSL
  Le site
ART

Enfin, la téléphonie mobile poursuit son ascension avec un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros au quatrième trimestre 2003, ce qui représente une hausse de 12,3 % sur un an. Le transport de données, porté par le volume des SMS, est également au beau fixe. Ce segment représente un chiffre d'affaires de 305 millions d'euros (+59,3% en un an). L'ART a recensé 2,4 milliards de SMS envoyés sur les trois derniers mois de l'année 2003. C'est presque 770 millions de SMS de plus qu'au quatrième trimestre 2002. Toujours selon les statistiques de l'Autorité, un abonné mobile a expédié en moyenne 19,8 SMS sur le trimestre, contre 14,5 fin 2002.

 
 
Rédaction JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International