TELECOMS–FAI
Royaume-Uni : les abonnements haut débit multipliés par deux en 2003
En un an, le nombre d'abonnés à Internet a progressé de 6,7 %. Si le nombre de connexions bas débit est en recul de 10,3 %, les abonnements haut débit représentent près de 30 % de part de marché.   (20/08/2004)
  En savoir plus
Dossiers
Grande-Bretagne
ADSL
  Le baromètre
Chiffres de l'Internet britannique.pdf

La population d'internautes se développe au Royaume-Uni. C'est du moins ce qui ressort des derniers chiffres officiels publiés pour le mois de juin par l'office gouvernemental des statistiques britannique sur les FAI britanniques. En un an, le nombre d'abonnés à Internet a progressé de 6,7 %. Seul bémol : le nombre de souscriptions actives. Alors que celles-ci avaient atteint leur plus haut niveau au mois de mars, elles affichent un léger recul, de 0,5 % entre mai et juin 2004. Ce repli s'explique en grande partie par la tendance estivale qui s'accompagne d'une relative désertion du Web.

Le marché britannique des connexions Internet en part de marché
Type d'abonnement
Juin 2003
Juin 2004
Evolution annuelle
Connexions
en bas débit
77,8 %
70,5 %
- 10,3%
Connexions
haut débit illimitées
16,1 %
29,5 %
+ 95,8 %
Tous types de connexions
-
-
+ 6,7 %
Source : Office national des statistiques britannique, août 2004

Parallèlement, la part de marché des connexions illimitées, en haut débit, a poursuivi sa croissance au mois juin. Elles représentent désormais 29,5 % du marché de l'Internet britannique, contre 16,1 % à la même période l'an dernier. Les abonnements en haut débit représentent un marché deux fois plus important qu'en juin 2003, affichant une progression de 95,8 % en un an, selon un rythme moyen de progression mensuelle de 5,4 %. Le haut débit a le vent en poupe... Une embellie qui s'explique par l'efficacité des plans marketing conduits par les FAI, par une offre de prix compétitifs ainsi qu'un développement des équipements qui nécessitent une connexion haut débit.

La situation n'est, en revanche, pas aussi florissante du côté des connexions bas débit. Elles sont en constante régression depuis 2002. Entre juin 2003 et juin 2004, leur nombre a chuté de 10,3 %. Une baisse accentuée, là aussi, par la saison estivale : sur la seule période allant de mai-juin 2004, les connexions bas débit ont reculé de 2,8 %. Reste que la baisse du nombre des abonnés bas débit a été plus marquée que la progression du nombre de connexions haut débit illimités. Malgré cela, les abonnements bas débit restent encore largement dominants Outre-Manche puisque qu'ils représentent à eux seuls 70,5 % du nombre total d'abonnés nationaux.

  En savoir plus
Dossiers
Grande-Bretagne
ADSL
  Le baromètre
Chiffres de l'Internet britannique.pdf

En juin dernier, seuls 35 % des personnes enregistrées auprès des FAI disposaient d'un abonnement avec accès gratuit ou payant à Internet, contre 41 % à la même période l'an dernier. Parmi cette population internaute, 30 % des abonnements prévoyaient un accès Internet payant par forfait, 5 % utilisaient des formules mixtes : accès payants + coût à l'appel. Enfin, les accès permanents illimités représentaient 30 % des accès à Internet, contre 16 % en juin 2003.

 
 
Rédaction JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International