TELECOMS–FAI
Wanadoo déblacklisté par le Pentagone
Le département de la Défense américain avait bloqué l'accès de certains sites officiels à plusieurs FAI étrangers dont Wanadoo. L'interdiction est aujourd'hui levée.   (23/09/2004)
  Le site
fvap.gov

Les abonnés de Wanadoo peuvent de nouveau accéder à certains sites officiels du Pentagone, dont celui au coeur de la polémique depuis trois jours : fvap.gov. Au motif de parer tout risque de piratage, le département américain de la Défense avait interdit l'accès de ce site non seulement à la filiale de France Télécom, mais à d'autres fournisseurs d'accès dans le monde, a révélé le Herald Tribune.

Fvap.gov est la vitrine du Federal Voting Assistance Program. Géré par le département américain de la Défense, le site a été mis à la disposition des expatriés américains pour les aider à voter par correspondance, notamment des prochaines élections présidentielles du 2 novembre. Une date qui approche et dont la perspective rend le Pentagone fébrile.

Des FAI d'au moins 25 pays, parmi lesquels Wanadoo, Yahoo au Japon et au Royaume-Uni, Telefonica ou British Telecom, auraient été victimes d'un "blacklistage" des autorités fédérales américaines. Mardi dernier, le Pentagone a confirmé ces blocages d'accès vers le site fvap.gov afin de "rendre plus difficile aux hackers de le détourner ou de le défigurer." Changement de discours aujourd'hui : en fait, la barrière de sécurité installée sur ce site il y a plusieurs années déjà "était restée en place par inadvertance", selon le Herald Tribune qui cite une source du département américain de la Défense .

  Le site
fvap.gov

Une réalité confirmée par France Télécom qui a précisé mardi que les abonnés de Wanadoo n'avaient plus accès à certains sites officiels américains depuis près d'un an et demi déjà. Ces blocages concernent notamment les sites en ".gov" et ".mil". Mais que les citoyens américains résidant en France se rassurent, ils vont bel et bien pouvoir s'inscrire sur les listes électorales. La quarantaine aurait été levée. France Télécom a confirmé ce matin que les sites du gouverment américain "sont à nouveau accessibles", sans que l'opérateur n'en sache l'explication.

 
 
Emilie LEVEQUE, JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International