LE NET
Microsoft lance la nouvelle version de MSN Search
Microsoft annonce la sortie en version bêta de son moteur de recherche propriétaire. Une nouvelle aussitôt contrée par Google qui porte à 8 milliards le nombre de pages indexées par son moteur.   (15/11/2004)
  Les sites

MSN Search (bêta)

Microsoft a lancé jeudi 11 septembre dans 26 pays, dont la France, la version bêta de son moteur de recherche. Avant la version définitive prévue début 2005. De prime abord, le nouveau moteur s'inspire largement de Google au niveau graphique. Tout comme Yahoo, qui a lui aussi fait du "Google-like" sur le plan visuel et au niveau des fonctionnalités (affichage possible de l'image en cache, etc.), MSN Search ressemble beaucoup au premier moteur mondial, utilisant les mêmes couleurs pastel pour les liens promotionnels et la même sobriété dans les réponses.

Microsoft ne s'en cache pas : avec MSN Search, l'objectif était de développer sa propre technologie (jusqu'à présent, le portail de Microsoft utilisait celle de Yahoo) et de détrôner à terme les leaders du marché que sont Google et Yahoo puisque MSN occupe aujourd'hui le troisième rang des moteurs de recherche les plus consultés au niveau mondial. Il s'agit d'une nouvelle étape dans le développement d'un projet né il y a deux ans et pour lequel 100 millions de dollars ont été investis (lire l'article du 02/07/2004).

Les moyens investis par Microsoft sont à la hauteur de ses ambitions. "Redéfinir la recherche sur Internet, être à terme le moteur nouvelle génération. La première génération de moteurs a été celle d'AltaVista, la deuxième celle de Yahoo. Puis est venu Google. La prochaine génération sera celle de MSN", n'hésite pas à affirmer Grégory Salinger. Pour cela, Microsoft compte améliorer la pertinence des recherches. "Il y a pour cela une attente grandissante des internautes. La durée moyenne d'une recherche est actuellement de 11 minutes, elle doit être améliorée, et une sur deux n'aboutit pas", reconnaît-on chez MSN.

Jeudi 11 septembre, lors de l'annonce du lancement de la version bêta, MSN revendiquait l'index le plus riche du Web, avec cinq milliards de pages référencées, contre 4,3 pour Google. Une position qui n'aura duré que quelques minutes, le temps que Google révise ses chiffres et mette la barre très haut : huit milliards de pages, record à battre.

Cette guerre des chiffres illustre bien l'état d'esprit qui règne sur ce marché extrêmement stratégique. Pour réussir, Microsoft avance plusieurs atouts. L'index sera actualisé tous les deux jours, alors que la moyenne d'actualisation de ses concurrents est d'environ une semaine (plus fréquemment pour les sites phares). MSN Search compte aussi beaucoup sur l'intégration de la recherche d'images, revendiquant l'offre la plus importante dans ce domaine. La nouvelle version du moteur peut aussi s'appuyer sur l'encyclopédie Encarta pour fournir des données structurelles sans renvoyer sur d'autres sites.

Enfin, et c'est sans doute là son meilleur atout, MSN Search sera, à terme, intégré dans la toolbar de MSN (début 2005 pour la version française) puis dans le navigateur Internet Explorer. Une fonctionnalité qui fait craindre à certains un abus de position dominante, Internet Explorer représentant 92,9 % du marché américain des navigateurs.

Une guerre de la recherche qui a lieu non seulement sur la toile mais aussi en dehors. Après le lancement de Google Desktop Search (lire l'article du 15/10/04), Yahoo et Microsoft ont également annoncé leur arrivée imminente sur le marché de la recherche sur disque dur. "Nous ne voulons pas que l'ordinateur soit le parent pauvre de la recherche", a précisé Grégory Salinger, PDG de MSN France lors d'une conférence de presse téléphonique.

Si Microsoft est motivé, il reste nénamoins du travail pour détrôner Google, marque préférée des Américains et désigné meilleur moteur de recherche lors des Search Engine Watch Awards 2004 (lire l'article du 15/03/2004). A ce jour, le moteur fondé par Larry Page et Serguei Brin recueille encore à ce jour plus de la moitié des requêtes, selon une étude de OneStat (voir les chiffres-clés sur le sujet).

  Les sites

MSN Search (bêta)

Il faudra également régler certains problèmes qui ont gâché les premières heures en version bêta du moteur de Microsoft. "Nous avons connu quelques difficultés techniques qui ont rendu notre page indisponible pour certains utilisateurs", a reconnu la direction américaine de la société dans un communiqué. Avant d'ajouter : "Nous nous attendions à rencontrer ces difficultés dans la version bêta et il est possible que nous ayons parfois à restreindre l'accès au service pour des raisons de maintenance." Des problèmes que Microsoft entend bien supprimer avec la version définitive de MSN Search dans quelques mois.
 
 
Nicolas RAULINE, JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International