TELECOMS–FAI
Free couvre le Tarn en haut débit
Free et e-Téra, opérateur de réseau au service des collectivités locales, ont conclu un accord de dégroupage de 13 répartiteurs du département, permettant au FAI d'offrir l'ADSL à plus de 50 % des Tarnais.   (15/12/2004)

  En savoir plus
 Iliad-Free
 Mchaël Boukobza
Annuaire Tarn et Haute Garonne
Dossiers ADSL
Collectivités locales et Internet
Incitées début décembre par l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) à tout mettre en oeuvre pour que leurs administrés bénéficient d'un accès Internet haut débit (lire l'article du 03/12/04), certaines collectivités territoriales ont devancé l'appel. Dès mai 2000, le département du Tarn a créé, avec le Tarn-et-Garonne et le Gers, e-Téra, un opérateur de réseau au service des collectivités locales. Cette société d'économie mixte (SEM) a déployé depuis des infrastructures réseaux dans le Tarn et confié à Free le soin de les gérer. Après Cegetel, Completel et Neuf Télécom, c'est donc au tour du premier opérateur alternatif français de se nouer un partenariat avec une collectivité locale pour répondre à une carence en connexion Internet haut-débit. Plus de 50 % des Tarnais vont ainsi pouvoir bénéficier de l'offre triple play très haut débit du FAI du groupe Iliad.

Cet accord, conclu pour une durée de quinze ans, fait de Free le propriétaire du droit d'usage d'un réseau en fibres optiques noires de quelque 200 kilomètres, lui permettant ainsi d'impacter treize noeuds de raccordement d'abonnés (NRA) France Télécom. Concrètement, cela signifie qu'une cinquantaine de communes pourra être desservie en haut débit. "Free est le seul à s'être engagé pour raccorder des villes de moins de 5.000 habitants", souligne Marc Gauché, directeur d'e-Téra, pour expliquer le choix de cet opérateur plutôt qu'un autre.

Le premier répartiteur est déjà actif. Les douze autres NRA devraient être couverts dans les prochaines semaines. Potentiellement, quelque 170.000 habitants pourront ainsi s'abonner à l'offre Freebox très haut débit en dégroupage total. Bien sûr, "tous n'auront pas une connexion à 15 Mbits/s, indique Mickaël Boukobza, directeur général de Free. Ces débits dépendent de la longueur du réseau déployé par France Télécom et de la distance qui sépare l'abonné du répartiteur." e-Téra n'exclut pas d'intervenir par la suite dans le prolongement du réseau au niveau des sous-répartiteurs, pour améliorer encore la qualité de connexion.

e-Téra a investi à ce jour 15 millions d'euros dans la construction du réseau en fibre optique, long au total de 600 kilomètres, dont 80 % sont financés par le conseil général du Tarn, et les 3 millions restants par les partenaires privés de la SEM (Caisse des Dépôts et Consignations, Sorepar, Banque Populaire et Dexia). Contrairement à d'autres collectivités territoriales, le Tarn n'a pas souhaité déléguer le déploiement d'un réseau d'accès Internet haut débit à un prestataire privé, comme cela est désormais autorisé par le nouvel article L. 1425-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT) dans le cadre de la loi pour la confiance dans l'économie numérique de juin 2004.

  En savoir plus
 Iliad-Free
 Mchaël Boukobza
Annuaire Tarn et Haute Garonne
Dossiers ADSL
Collectivités locales et Internet
"Nous avons fait le choix non pas d'être opérateur d'opérateur, explique Thierry Carcenac, président du Conseil général du Tarn et d'e-Téra, mais de créer un outil de maîtrise publique. Nous souhaitons que tous les opérateurs soient traités de la même manière, afin de favoriser la concurrence." e-Téra commercialise donc son réseau en fibres optiques à des opérateurs sous le régime du droit privé. Et si Free couvre 200 des 600 km de fibre optique du département, Neuf Telecom est également présent, sur les boucles locales de Castres, Albi et Gaillac, de même que Cegetel sur Albi (offres pour les entreprises). L'accord conclu avec Free pour un montant de "plusieurs millions d'euros", indique Mickaël Boukobza, concerne exclusivement le parc résidentiel.

Free et France Télévisions donnent le coup d'envoi
de la TVHD sur ADSL
A l'occasion de la signature de l'accord entre Free et e-Téra, le FAI e expérimenté la diffusion sur son réseau très haut débit des programmes de France Télévisions en haute définition. Cette présentation, encore expérimentale, est une première mondiale, ont assuré les deux partenaires. L'expérimentation consistait à diffuser une première chaîne avec la norme MPEG2 (pour une bande passante de 15 Mbits/s) et la seconde avec la norme MPEG4 ( bande passante de 8 Mbits/s). Cette démonstration permet à Free de préfigurer une offre future de services de TVHD sur son réseau. De son côté, France Télévisions entend mener en 2005 une série d'expérimentations dans la télévision haute définition pour commencer en 2006 la diffusion de ce type de programmes.
 
 
Emilie LEVEQUE, JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International