LE NET
Caradisiac passe le cap de la rentabilité en 2004
Le site de petites annonces auto va réaliser 100.000 euros de bénéfices en 2004, premier exercice positif depuis sa création.   (22/12/2004)

  En savoir plus
 Medcost
Dossier Automobile et Internet
Croissance du trafic de 80 % et du chiffre d'affaires de 60 % : 2004 aura été l'année de la confirmation pour Caradisiac.com, l'une des rares start-up du secteur des services en ligne automobiles à avoir tenu le choc à la fin de la bulle Internet. Lancé en septembre 2000 avec une levée de fonds de 18 millions d'euros, le site de petites annonces compte passer le cap de la rentabilité à la fin de l'année. Pour 2004, Caradisiac table sur un chiffre d'affaires de plus de 3 millions d'euros et un bénéfice net d'environ 100.000 euros.

L'activité de Caradisiac.com
Secteur d'activité
Petites annonces automobiles
Audience
903.000 visiteurs uniques en octobre 2004 (source Nielsen NetRatings)
Nombre de petites annonces
60.000
Chiffre d'affaires 2004
3 millions d'euros HT
Bénéfices 2004
100.000 euros
Chiffre d'affaires prévisionnel 2005
4 millions d'euros HT
Part du CA généré par les petites annonces
70 %
Budget de communication 2004
35.000 euros
Effectifs
25-30 personnes
Tarifs
Particuliers : de 29 euros (4 semaines) à 39 euros (3 mois)
Professionnels : 2.800 euros par an
Source : Caradisiac, décembre 2004

Il aura fallu quatre ans pour rentabiliser le lourd investissement de départ : l'élaboration et le développement d'un outil industriel permettant de déposer des annonces, de payer sur le site, et surtout de gérer les modes d'échanges avec les outils DMS (Dealer Management System) des concessionnaires. Développé conjointement par les équipes internes et par le prestataire Medcost, le site est interfacé directement avec les systèmes informatiques de gestion des stocks des points de vente.

Caradisiac.com a été conçu initialement comme un service BtoB à destination des professionnels de l'automobile, principale source de revenus de la société. 83 % des annonces en ligne émanent des concessionnaires. L'abonnement est de 2.800 euros par an pour la promotion permanente de 100 véhicules. Un millier de points de vente sont aujourd'hui clients du site, avec un taux de réabonnement de 82 %.

Quant à l'offre payante de dépôt d'annonces à destination des particuliers, elle a été lancée en juin 2003. Elle comprend deux packs à 29 et 39 euros qu'il est possible de régler en ligne par carte bancaire via le service de paiement sécurisé du CIC. Un mode de paiement utilisé par 90 % des internautes. 3.000 annonces sont déposées en moyenne chaque mois par des particuliers. Au total, Caradisiac.com compte entre 60.000 et 62.000 références, mises à jour toutes les 24 heures via le système d'échanges automatique avec les DMS.

L'activité des petites annonces génère 70 % du chiffre d'affaires de la société. Les autres revenus proviennent essentiellement de la régie publicitaire, encore minoritaire mais en forte croissance, et de l'activité de SSII de Caradisiac, qui développe des solutions informatiques clé en mains pour le compte de constructeurs automobiles.

Un budget publicitaire quasi nul
Côté promotionnel, Caradisiac est présent en exclusivité sur les portails de Free et de TF1. Cette année, le site a testé les liens sponsorisés de Google qui apportent des résultats "intéressants, indique sans plus de précision Cédric Bannel, fondateur et PDG de Caradisiac. Une expérience que nous allons renouveler en 2005 avec pour objectif d'acheter des mots clés de manière plus scientifique et pointue." Au total, le budget communication de la société s'éleve à 35.000 euros cette année, une somme voontairement faible car le site estime que sa marque est aujourd'hui suffisamment marque connue.

Avec 903.000 visiteurs uniques en octobre 2004, Caradisiac.com est le site de petites annonces spécialisé dans l'automobile le plus populaire en France, selon les chiffres Nielsen Netratings (lire l'article du 03/12/04). "La partie magazine du site, rédigée en interne par une équipe de 10 journalistes, est la plus visitée, suivie par les petites annonces qui représentent 30 % des pages vues. Le reste concerne le site Forum-auto.com, un espace communautaire pour les passionnés de l'automobile", affirme Cédric Bannel.

Côté communication, certaines expériences seront progressivement stoppées, tel que l'échange de pop-under avec le site Doctissimo.fr, mécanisme mis en place en 2003 pour tenter de conquérir l'audience féminine. Des résultats au final peu significatifs, de l'aveu du PDG, de même que la présence sur le portail Wap de SFR ou i-mode de Bouygues Télécom.

  En savoir plus
 Medcost
Dossier Automobile et Internet

Passé le point mort cette année, Caradisiac espère quadrupler ses bénéfices nets l'année prochaine. "2005 sera l'année de la consolidation de notre modèle économique", indique Cédric Bannel. Le fondateur de Caradisiac n'exclut pas, à terme, d'étendre sa présence à l'international. "Mais pas avant plusieurs exercices de rentabilité, et sur des marché émergents comme l'Europe du Sud ou de l'Est, où le secteur des petites annonces automobiles sur Internet n'est pas encore dominé par un acteur majeur", conclut-il, prudent.

 
 
Emilie LEVEQUE, JDN
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International