PANORAMA 
Sommaire Le Net 
Les portails TV à la conquête des téléspectateurs
En collant davantage à la programmation hertzienne, les portails des chaînes de télévision deviennent des outils de développement de l'audimat.   (16/05/2005)
  En savoir plus
 M6 Web
 TF1 vidéo
  Les sites

Arte
France 2
France 3
France 5
M6
TF1

(Article modifié le 16/05/2005)
Initialement créés pour soutenir la grille de programmation des chaînes, les portails Internet de télévision ont au fil du temps renforcé leur niveau d'intégration avec l'antenne. Grâce à cette complicité de plus en plus marquée avec les programmes, les portails TV mènent une stratégie de conquête et de fidélisation en s'adressent aux cibles phares de leurs programmes hertziens.

De manière générale, les portails TV connaissent une croissance du nombre de leurs visiteurs. Le premier d'entre eux demeure TF1.fr, avec 1,9 million de visiteurs uniques en mars, suivi de M6.fr (1,1 million). Mais rapportés aux parts d'audience des chaînes de télévision, ces chiffres traduisent une dynamique plus forte de l'Internet chez M6 qui, il est vrai, touche un public plus jeune. En télévision, TF1 affiche une part d'audience d'environ 32 % contre 12 % pour M6, soit un écart relatif de 166 %. Sur Internet, l'écart est de 72 %.

Les principaux portails de télévision : tableau récapitulatif
Portail TV
Audience du site en mars 2005*
(visiteurs uniques)
Nombre de participants à un forum/chat
Nombre d'inscrits aux newsletters
Chiffre d'affaires 2004 (incluant les services mobiles)
Article JDN
Tf1.fr
1,9 million

1.000 connexions simultanées au Chat TFou

840.000
45 millions d'€ (eTF1)
M6.fr
1,2 million

1.500 connexions simultanées au Chat Bachelor

280.000
27 millions d'€ (M6 Web)

France Télévisions (France2 + France3 + France5)

2,2 millions
1.500 connexions simultanées au Chat Plus belle la vie
155.000
6,5 millions d'€ (FTVI)
Arte
316.000 en France (soit 60 % des internautes du site franco-allemand)
2.500 connexions simultanées au forum Enfants hyperactifs (France et Allemagne)
50.000
(France et Allemagne)
NC
(la chaîne consacre 0,8 % de son budget à l'Internet)
Source : Journal du Net et portails TV, mai 2005
* Données Mediametrie//Netratings déclarées par les sites

Derrière cette bataille des chiffres, les portails TV font aujourd'hui la part belle aux émissions et à l'antenne. Soutenus par une culture audiovisuelle, les sites accueillent de plus en plus, sans surprise, de la vidéo. Journaux télévisés, rediffusions, extraits d'émissions ou de fictions, sont de plus en plus présents sur ces portails. Une culture de l'image qui se développe avec l'essor du haut débit et qui prend désormais un aspect commercial. TF1 lance ainsi son offre de vidéo à la demande, neuf mois après celle de M6.

Mais la mission des portails TV ne s'arrête pas là. Aujourd'hui les chaînes considérent que leur site peut jouer un rôle clef dans le développement et la fidélisation de l'audimat. Les responsables Internet sont ainsi de plus en plus souvent présents en amont de la chaîne de production des programmes. Qu'il s'agisse d'une nouvelle émission ou d'une nouvelle fiction, les producteurs demandent l'appui d'un mini-site au sein du portail de la chaîne.

Dans cette approche "marketing", le portail TV déroule un véritable plan média : annonce du nouveau programme sur le site plusieurs semaines avant sa première diffusion, accompagnement de sa diffusion avec des contenus online complémentaires (documents, dossiers, vidéo, interviews...), mise en place de dispositifs favorisant la création d'une communauté webo-hertzienne (forum, résumés, coulisses du tournage...). En combinant ces différents sur les portails, les chaînes souhaitent avant tout mieux toucher sur Internet les cibles de leurs programmes majeurs. Chez France 2 et France 3, priorité est ainsi donnée sur le portail au sport et à l'actualité. Sur TF1.fr, le cocktail repose sur de l'actu et dles divertissements, de la musique pour M6, et enfin de l'actu européenne et de la culture pour Arte. Bref, chaque chaîne reproduit son identité via le Web.

  En savoir plus
 M6 Web
 TF1 vidéo
  Les sites

Arte
France 2
France 3
France 5
M6
TF1

Une déclinaison identitaire qui doit également permettre de rentabiliser ce nouveau canal de communication. Les portails de TF1, de M6 et de France Télévisions s'appuient aujourd'hui sur un modèle économique basé essentiellement sur la publicité (e-pub, liens sponsorisés) et l'interactivité (services mobiles). Reste désormais à inventer des formules de couplage publicitaire on et offline, et à tisser des services à forte valeur ajoutée, donc potentiellement payants, en s'appuyant sur des contenus spécifiques.

Xavier FIQUEMO, JDN Sommaire Le Net
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International