CHAT 
 
Jean-Yves Babonneau
Directeur général
Afnic
Jean-Yves Babonneau
"En 2005, nous baisserons le plus possible le prix du .fr"
Origines et conséquences de la libéralisation du dépôt des .fr, fonctionnement de l'Afnic, prochaines évolutions... Jean-Yves Babonneau, directeur général de l'Afnic, a répondu aux questions des internautes.
(17/06/2004)
 

 

  En savoir plus
 Afnic
 Jean-Yves Babonneau

Quel est la vocation de l'Afnic ?
Jean-Yves Babonneau : Gérer les zones françaises du DNS.

Combien de noms de domaine en .fr ont été déposés depuis le 11 mai et quel bilan peut-on dresser un mois après cet événement ?
61.300 noms de domaine ont été déposés.

Combien de personnes gèrent la validation des demandes de dépôt de noms de domaine à l'Afnic (ou est-ce fait automatiquement) ?
L'enregistrement est automatique, l'identification se fait à posteriori. 14 personnes travaillent à cette validation.

Combien de .fr au total existe-il en France ?
Il y en a 262.000.

Existe-t-il des litiges officiels sur les dépôts de noms de domaine en .fr ?
Jusqu'à présent un litige par an. Depuis l'ouverture quatre à notre connaissance.

Le dépôt des .fr a changé récemment. Pouvez-vous nous expliquez en quoi ont consisté les changements ?
Nous avons supprimé le "droit au nom", c'est-à-dire l'obligation de justifier le nom à partir d'une pièce officielle.

Existe-il toujours une liste de noms de .fr génériques interdite de vente ?
Pas "génériques" mais ce que les juristes appellent des "fondamentaux" (bonnes moeurs, etc ...).


En quoi la procédure de vérification des informations juridiques de l'entreprise dépositaire à partir des bases publiques en ligne instaurée le 11 mai a été une révolution ?
Depuis trois ans l'Afnic enregistre un nom selon trois critères : la territorialité, l'identification, le droit au nom. Les deux derniers s'appuyaient sur les bases publiques : c'était déjà une révolution. La nouvelle "révolution" c'est la "qualification" : rendre visible à tout internaute l'identité d'un titulaire du domaine telle qu'elle apparaît dans les bases publiques, c'est-à-dire toujours à jour.

Pourquoi ne peut-on pas ouvrir canabis.fr ?
C'est une drogue considérée comme un "fondamental". La qualification dépend de juristes et d'hommes de loi.

Vous pensez quoi de Verisign ? N'est-ce pas un monopole abusif ?
Verisign fonctionne uniquement sur des critères économiques/rentabilité. Je ne porte pas de jugement, ce n'est pas notre approche.

Je possède un site web dans les extensions .com, .net et .org. Celui-ci existe depuis 4 ans et attire 2 millions de visiteurs uniques par mois. Quelqu'un vient de le déposer en .fr (comme environ 400 autres). Ai-je un recours ?
Si les deux critères territorialité et identification sont remplis la règle du premier arrivé s'applique, mais une contestation peut être facilement émise puisque la juridiction française peut toujours s'appliquer sur un .fr.

72 % des Français s'attendent à trouver une entreprise française en .fr."

Quelle a été l'attitude des entreprises depuis le 11 mai ? Elles ont déposé le plus de nom de domaine possible ? Selon quelle logique ?
72 % des Français s'attendent à trouver une entreprise française en .fr. La réactivité des entreprises s'explique plutôt par ce facteur. En effet les critères responsabilisent le demandeur donc, il y a eu peu de cybersquatting et il y a peu de risques.

Le Sénat examine une proposition de loi pour défendre les .fr des collectivités. Vous trouvez que c'est une bonne idée ?
Nous avons protégé depuis 10 ans les noms des collectivités et nous leur avons adressé 37.000 lettres en décembre 2003. Nous aurions aimé qu'ils se manifestent plus tôt.

Il y a un bêtisier des noms de domaine ? Certains vous ont-ils surpris ?
C'est parfois drôle, mais chacun est libre. Si vous voyiez certains noms sous .com ex: 1-2-3-..etc.

En dehors de vos fonctions à l'Afnic, avez-vous d'autres activités ?
Je suis dans un conseil de surveillance : le CRIHAN en Haute Normandie. J'ai eu autrefois autant d'activités de recherche que de conseils auprès d'entreprises.

Les noms de domaines .tm.fr pour les marques marchent toujours ?
Oui.

Des noms de domaine comme www.amazon.fr, www.lemonde.fr, www.tf1.fr, free.fr ou wanadoo.fr ont été réservés par des "n'ayant pas droit" : la sûreté du .fr n'a-t-elle pas volé en éclats avec la libéralisation ? Si les entreprises n'hésitent pas à se lancer elles-mêmes dans le cybersquatting et le phising, est-il bien raisonnable d'ouvrir le .fr aux particuliers ?
L'ouverture aux particuliers est prévue au 1er semestre 2005, nous ne le ferons que si nous savons les responsabiliser, c'est-à-dire les identifier.

Le droit au nom devenait plus gênant que protecteur."

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour dérégulariser le .fr ?
Les utilisateurs, les prestataires, les pouvoirs publics décident des évolutions au sein du conseil d'administration. La maturité des internautes permettait de prendre le risque d'une plus grande souplesse dans le choix du nom. Le droit au nom devenait plus gênant que protecteur. Cette évolution est discutée depuis deux ans et demi.

L'Europe pourra-t-elle un jour imposer sa vision sur le .com ? Vous croyez au .eu ?
Pour l'instant c'est l'inverse : en dehors des deux premiers mois d'enregistrement sous .eu. L'enregistrement ensuite sera proche du .com. Sans valeur ajoutée, le .eu sera au moins aussi gênant qu'utile.

Pensez-vous que le .fr rattrapera un jour son retard par exemple sur le .de en termes de nombre de noms et de valeur ?
Ce n'est pas le but recherché. Il est clair que nous devons atteindre un niveau de 3 à 4 par rapport au .de mais sans y perdre notre âme. A l'inverse, l'identification et la qualité technique qui font que la zone .fr est considérée comme une des meilleures zones au monde devient un objectif des autres NIC.

Quelles relations entretenez-vous avec l'OMPI ?
De bonnes relations : c'est un des deux organismes qui peut aider à résoudre un litige sous le .fr depuis son ouverture. L'autre est le CMAP (CCIP).

Quel chiffre d'affaires supplémentaire a représenté la libéralisation pour l'Afnic ? Qu'allez vous faire de cet argent ?
500.000 euros, nous allons reconstituer nos réserves et baisser en 2005 le plus possible le prix du .fr (il est aujourd'hui à 14 €).

Comment est-ce que les adhérents de l'association peuvent effectivement participer à la vie associative ?
Toute personne physique ou morale peut adhérer à l'Afnic, bien sûr à des niveaux différents. Les utilisateurs personnes morales adhérentes du comité de concertation correspondant constituent une force de proposition au comité d'administration et en outre sont représentées par deux personnes dans ce comité d'administration. De même, pour les prestataires option 1 (une centaine). Il y a 1.040 prestataires option 1 et option 2 adhérents à l'Afnic.

Comment s'assurer qu'un registrar est fiable ?
Nous sommes une association en position de monopole non abusive : nous n'avons pas le droit de refuser l'adhésion d'un prestataire. Cependant, un critère technique (de qualité) visible en ligne par tous les utilisateurs peut leur permettre de choisir (outre les aspects économiques).

La qualification de l'identification sera gratuite."

Après la libéralisation des .fr, c'est quoi la prochaine étape ? La gratuité ?
Je voudrais bien ! La qualification, dont j'ai parlée plus haut, pourrait apporter des ressources si on l'utilise pour mettre en valeur des signes de confiance des entreprises (labels, ...). La qualification au niveau de l'identification sera gratuite. Elle devrait contribuer à une plus grande confiance dans l'Internet au niveau des échanges économiques.

On a le sentiment que les associations fondatrices de l'Internet d'origine comme l'ISAOC, le W3C ne sont plus vraiment présentes. Qu'en pensez-vous ?
C'est aussi mon sentiment. L'Afnic soutient financièrement les états généraux européens organisés par l'ISAOC qui se tiennent le premier juillet à Paris. Sur le plan technique, les équipes de l'Afnic participent dans leur domaine à l'IETF (Internet Engineering Task Force). Et l'un des RFC (Requests for Comments) sur IPV6 a comme signataire un ingénieur de l'Afnic.

Avez-vous déposé des noms de domaine à titre personnel ? Lesquels et combien ?
Aucun.

Quel est le temps de traitement de dépôt d'un nom de domaine ?
Pour l'enregistrement automatique : quelques minutes, dues essentiellement à l'outil ZoneCheck (considéré comme un des meilleurs au monde). Pour l'identification, c'est trop tôt pour le dire nous accédons aux bases publiques à travers XML, ce qui est nouveau pour elles : nous testons en même temps que nous produisons.

Votre avis sur la LEN ? Une loi Internet était-elle nécessaire ?
Je pense que oui. Ne serait-ce que pour rattraper notre retard par rapport aux directives européennes. L'Afnic n'est pas concernée par la LEN mais par un article du "paquet télécom".

  En savoir plus
 Afnic
 Jean-Yves Babonneau

Quel est le nom de domaine en .fr que vous auriez aimé déposer ?
Mon nom de famille, sous réserve d'avoir comme sous .nom.fr sa mise en "liste rouge" (non publication des données personnelles sur le whois) pour éviter les spams...

Jean-Yves Babonneau : N'hésitez pas à adhérer à l'Afnic pour vous faire entendre.

 
 
Propos recueillis par Rédaction JDN

PARCOURS
 
 
Consulter la fiche de Jean-Yves Babonneau dans le Carnet des managers du JDN.

   
 
 
  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International