Les API Google s'ouvrent au mode déconnecté

Le moteur de recherche propose de nombreuses interfaces de programmation, liés ou non à ses services en ligne. De plus en plus, il s'oriente vers la gestion d'applications en mode connecté/déconnecté.

A ce jour, 37 interfaces de programmation (API) et librairies Google sont disponibles pour les développeurs. Il existe des API à la fois côté client et côté serveur. Elles permettent d'intégrer les services du moteur de recherche au sein d'une même application.

 

Google met l'accent sur les performances de chacune des API. Son environnement est particulièrement bien documenté avec des exemples de code, des guides d'implémentation, des forums, des wikis. L'entreprise montre d'ailleurs une réelle volonté de promouvoir les normes ouvertes et de collaborer avec la communauté de développeurs.

Pour chaque API, Google fournit un ensemble de documents, notamment un kit de démarrage, un guide de référence et des exemples. Les possibilités d'intégration sont considérables. Un support est fourni, ce service est payant pour les entreprises. Les données de développement peuvent être regroupées au sein de Google Data, une libraire de codes partagée.


Les API côté client permettent d'ajouter, par exemple, un contrôle de recherche ou un service de géo-localisation dans une page Web. Chaque API utilise des langages différents. Certaines doivent être implémentées en PHP, d'autres en Ajax, en HTML, en JavaScript...

 

Avec ses API, Google s'oriente clairement vers le Web 2.0

Pour utiliser une API Google, il faut tout d'abord obtenir une clé d'autorisation, qui est téléchargeable gratuitement sur le site de la société. Ensuite, cet API doit être chargée à l'aide d'une ligne de script. Puis une autre ligne de script permet de charger les librairies. Il ne reste plus qu'à définir les objets et les directives dans une fonction. La documentation décrit les modules disponibles pour chaque API.


L'intérêt des API Google est de faire travailler les différents services ensemble. Les Developer Day sont l'occasion pour Google de dévoiler ses dernières technologies à la communauté afin que les développeurs puissent les tester et contribuer à les améliorer.


La dernière API de Google, qui était très attendue, gère l'utilisation en ligne/hors ligne d'une application Ajax. Baptisée Gears, elle permet de stocker localement les informations lorsque la connexion Internet est inactive. Quand la connexion reprend, la synchronisation avec le serveur s'effectue automatiquement.


Google poursuit son engagement de développer des composants permettant de créer rapidement des applications Web. Une déclinaison de sa suite bureautique en ligne est attendue sur ce terrain, version qui pourrait concurrencer Office de Microsoft. Le prochain projet porterait sur GPhone, un environnement de téléphone mobile Google.

Google / Moteur de recherche