Adobe ouvre Flex Builder à la technologie .Net

L'éditeur commercialise une nouvelle version de Flash Media Server, et en dit plus sur la prochaine mouture de Flex Builder. Un environnement avec lequel le groupe compterait plus que jamais cibler le développement côtés serveur.

A l'occasion de sa conférence AdobeMax 2008 qui se tenait à San Francisco aux États-Unis lundi, Adobe a annoncé la dernière version de son environnement de diffusion de contenus riches Flash Media Server. Dans sa version 3.5, la plate-forme serveur inclut de nouvelles fonctions de diffusion comme le streaming dynamique, le support optimisé des formats vidéo H.264 et audio HE-AAC. Flash Media Server 3.5 est également doté d'un magnétoscope vidéo digital (DVR) pour contrôler et mettre en pause un contenu audio/vidéo diffusé en direct.

L'éditeur américain a également fait une démonstration de Flash Catalyst : un nouvelle outil de gestion de processus de conception de d'interfaces graphiques Flash, ciblant à la fois les développeurs et les graphistes. Nom de code : Thermo. L'application devrait être lancée en bêta courant 2009. Son principal objectif est d'optimiser la productivité des équipes de développement ainsi que des designers.

Autre produit présenté : la prochaine version de Flex Builder (nom de code :Gumbo). Centré sur le développement d'applications Internet riches (RIA), cet environnement toujours basé sur les technologies Flash et le langage de script MMXL (un dérivé d'ActionScript) a pour principal objectif d'attirer plus que jamais les développeurs orientés couche applicative, et familier des langages PHP et Cold Fusion.

L'idée serait d'améliorer l'ouverture de l'environnement Flex Builder vers d'autres langages de script serveur. Avec en ligne de mire la volonté de concurrencer la technologie de RIA de Microsoft (Silverlight), et dans une moindre mesure JavaFX de Sun. Cette solution est attendue pour la deuxième moitié de l'année 2009.

Au chapitre des nouveautés, la prochaine version de Flex Builder sera équipée d'un gestionnaire de code client capable de dialoguer avec des services en langage C # par le biais du langage Adobe Action Message Format (AMF). Ce langage a été conçu au départ  pour supporter les échanges entre les applications Flash et Flex d'une part, et les bases de données d'autre part. Objectif : proposer une brique, baptisée Client Data Management (CDM), masquant les échanges entre l'interface utilisateur et la couche applicative.

Serveurs / Adobe