JBoss EAP 5.0 : l'ouverture sur de multiples frameworks de développement

L'architecture du serveur d'applications de Red Hat a été adaptée pour faciliter l'intégration d'environnements de développement tiers. Le groupe annonce aussi Red Hat Linux Entreprise 5.4.

Supportant Java EE 5, la nouvelle version du serveur de Web de Red Hat arrive avec une architecture en grande partie renouvelée, reposant sur une logique de microcontainer. Objectif : faciliter la prise en compte de frameworks et modèles de programmation tiers (Spring, OSGi, Google Web Toolkit…). Ce nouveau modèle sépare les composants de la JVM, les rendant plus facilement manipulables et configurables.

A l'occasion de cette nouvelle version, JBoss EAP s'ouvre plus largement aux services EC2 d'Amazon. Red Hat entend ainsi faciliter le développement d'applications pour la plate-forme hébergée de la librairie en ligne. Parmi les autres évolutions, on relève une mise à jour de l'écran d'administration et de suivi de performance applicative.

Parallèlement, l'éditeur a présenté la version 5.4 de sa distribution Linux d'entreprise : Red Hat Linux Entreprise 5.4. La principale nouveauté du système serveur porte sur la virtualisation, avec le support des hyperviseurs KVM et Xen. L'éditeur précise néanmoins qu'il n'est pas possible d'utiliser ces deux technologies sur le même serveur. Le gestionnaire de grappes a été mis à jour en conséquence pour pouvoir prendre en compte KVM et Xen.

Sur le front du stockage, on relève l'intégration de Fuse. Alsa a en outre été mise à niveau, en vue d'améliorer la gestion du format HDA (High Definition Audio), et certains pilotes graphiques optimisés. Côté réseau, GRO (Generic Receive Offload) et ethtool sont désormaus intégrés au noyau de Hat Linux Entreprise. Enfin, une mise à jour de Bind vient améliorer la gestion des DNS, en permettant d'affiner la gestion de réponses.

En savoir plus sur Red Hat


Serveurs / Framework