Oracle laissera-t-il tomber Java ?

Il semble bien que non. Depuis quelques jours, les signes d'attachement du géant au langage issu du rachat de Sun se multiplient. Mais, de nombreuses questions demeurent en suspens.

Le rachat de Sun par Oracle a fait planer le doute sur le futur de Java. Le groupe de Larry Ellison allait-il s'investir autant que son prédécesseur dans la maintenance du langage orienté objet. Un premier signe positif a été lancé la semaine dernière lors de l'EclipseCon 2010. A cette occasion, Jeet Kaul, ex-dirigeant de Sun devenu vice-président d'Oracle, s'est voulu rassurant. Il a notamment indiqué qu'Oracle comptait bien poursuivre les investissements dans le langage, avec comme principale priorité le développement de la plate-forme Java EE.

Jeet Kaul a d'ailleurs dévoilé la feuille de route des prochaines versions du serveur d'applications GlassFish. L'implémentation Java EE de référence fera l'objet de cinq nouvelles versions d'ici 2012 (2.1.2, 3.01, 3.1, 3.2 et 4). En ligne de mire, la volonté d'intégrer de nouvelles possibilités d'administration de grappes, de réplication d'état, de virtualisation, ainsi qu'un support du futur Java EE 7. Autant dire qu'Oracle compte bien poursuivre les travaux de standardisation de la plate-forme.

Confirmant l'importance de cette orientation, IDC a publié une note en début de semaine analysant le poids que représente Java dans la stratégie d'Oracle. Alors que Sun exploitait Java comme un levier de vente pour ses serveurs, l'intérêt d'Oracle à soutenir le langage serait encore plus grand. Raison invoquée par le cabinet : la place de numéro 1 du groupe sur le terrain des serveurs d'applications J2EE et des middlewares d'intégration (avec Fusion). Des activités qui seraient en effet nettement plus dépendantes de la viabilité de Java.  

Reste à savoir comment Oracle se positionnera par rapport au caractère Open Source du langage Java, et notamment la version OpenJDK qui était élaborée dans le cadre du Java Community Process de Sun. Comment les spécifications Java EE seront-elles élaborées ? Les partenaires de Sun, comme IBM, seront-ils aussi bien considérés que par le passé ? Force est de constater que, dans les évolutions à venir de GlassFish annoncées par Oracle, plusieurs nouveautés concernent des intégrations avec les technologies de l'éditeur (Oracle Coherence, Oracle Identity Management et WebLogic).

Serveurs / Oracle