Microsoft ébauche une ouverture vers Eclipse

La conférence EclipseCon 2008 qui se tenait du 23 au 26 mars aux Etats-Unis a été le théâtre de plusieurs rebondissements. Aux côtés de Microsoft, Sun a également dévoilé son intention de se rapprocher plus que jamais du projet.

Eclipse, projet développé par IBM, rendu Open Source et géré par la fondation Eclipse était à l'origine un IDE Java. Cette plate-forme s'est considérablement développée et intègre maintenant un grand nombre de langages. L'architecture est totalement modulaire : toutes les fonctionnalités sont proposées sous forme de plug-in.


La communauté Open Source Eclipse lance régulièrement de nouveaux projets d'extension de sa plate-forme en fournissant de nouveaux outils et environnements de travail. Les plug-in sont développés dans différents langages et pour différentes plates-formes. De nombreuses entreprises et universités soutiennent Eclipse.

 

La conférence EclipseCon 2008 qui se tenait du 23 au 26 mars dernier à Santa Clara en Californie a été l'occasion de nouvelles annonces. Parmi elles, on peut signaler la sortie prochaine d'Eclipse 4 d'ici 2 ans, dont les principales nouveautés concerneront les interfaces Web. Une intégration plus fine de JavaScript et ActionScript est notamment prévue. Un autre projet porte sur le développement d'un environnement basé sur Equinox.

 

Mais les annonces les plus surprenantes proviennent de deux grandes entreprises, réfractaires jusque-là à Eclipse. Tout d'abord Sun, à l'origine du langage Java, qui a toujours refusé de coopérer avec la communauté fondée par son concurrent. Le groupe a en effet annoncé qu'il avait choisi EclipseLink, une implémentation Open Source de l'infrastructure TopLink, comme implémentation de référence de la spécification Java Persistence API 2.0.

Des coopérations surprenantes


Tout aussi étonnant, Microsoft, pourtant considéré comme un anti-Open Source, a annoncé sa collaboration avec Eclipse. Objectif : permettre à des applications Java de tourner plus efficacement sur Windows Vista. Dans cette optique, une équipe commune d'ingénieurs va travailler sur l'interopérabilité entre SWT (bibliothèque graphique Java) et WPF (librairie graphique intégrée à Vista). En parallèle, une autre équipe de Microsoft va coopérer au projet Eclipse Hibbins.


Sam Ramji, directeur de la stratégie des technologies plates-formes de Microsoft, a annoncé une possible intégration d'Eclipse à Silverlight (dixit Infoworld). Il a également rappelé que Microsoft participait déjà à des projets Open Source (Samba, Zend Technologie, JBoss, Xen hypervisor de Novell).


Reste à savoir ce que cache ces stratégies. Rappelons que Sun a relancé son IDE NetBeans qui demeure concurrent d'Eclipse. Microsoft a quand à lui signalé qu'il n'avait pas l'intention d'intégrer la fondation Eclipse. Il semble plutôt avoir pour objectif d'exploiter le filon "Java" : 50% des applications basées sur le langage orienté objets tournent en effet sur Windows...


EclipseCon 2008 a également été l'occasion pour Oracle d'annoncer la mise en Open Source de TopLink, à l'origine du rapprochement temporaire entre Sun et Eclipse. E-bay, qui utilise Java côté serveur, a également dévoilé ses choix de plug-in Eclipse. Le projet Ganymede a précisé sa future offre d'applications basées sur l'infrastructure Open Source. Enfin, le français Ilog a présenté plusieurs solutions basées sur Eclipse.


L'évolutivité et la flexibilité de la technologie Eclipse expliquent son succès auprès des entreprises. La communauté qui compte 1 million d'utilisateurs fait la force et le dynamisme de l'environnement de développement.

Microsoft / Etats-Unis