Le Bios, noyau de base d'un ordinateur

Elément essentiel d'un PC, le micrologiciel gère les composants matériels de l'ordinateur. A chaque mise sous tension, il charge les périphériques de base et teste leur bon fonctionnement.

Tous les ordinateurs possèdent un Bios, pour Basic Input/Output System. Il s'agit d'un micrologiciel (ou firmware) intégré à la carte mère, qui gère les éléments matériels d'un ordinateur. C'est le premier programme qui se lance lors de la mise sous tension de la machine. Il va charger les éléments de base du système puis passer la main au système d'exploitation.

Chaque constructeur intègre un Bios adapté à son produit. Son fonctionnement est expliqué dans la documentation de la carte mère. Deux types de micrologiciel sont principalement utilisés sur ce terrain : les Bios Award et les Bios Ami. Le type de Bios est indiqué sur la carte ou identifiable grâce à un numéro constructeur affiché lors de l'allumage de l'ordinateur.

Une partie de ce firmware est contenue dans de la mémoire morte (Rom), non-modifiable. Une autre partie est présente dans un Eeprom, une mémoire modifiable par impulsions électriques. Flasher le Bios consiste à le mettre à jour en modifiant l'Eeprom. Une troisième partie, contenant les paramètres du Bios, se trouve dans la mémoire CMOS, alimentée par une pile à changer tous les cinq ans environ.

Quand le processeur reçoit le signal Power Good par le bloc d'alimentation lors de l'allumage ou par le bouton reset, il démarre le firmware qui va charger tous les périphériques de base. Il fait l'inventaire du matériel présent et vérifie les éléments tels que le timer (l'horloge interne), la mémoire vive, la mémoire cache, les configurations matérielles... Ce test s'appelle un Post.

 

Si le test réussi, le Bios émet un bip bref pour signaler qu'il n'y a pas d'erreur. Si le Post rencontre une erreur grave, le Bios arrête le démarrage du système. Il va alors signaler le type d'erreur soit par un affichage à l'écran, soit par un nombre défini de bips longs et courts, chaque combinaison correspondant à une erreur.

 

Pour modifier les paramètres du Bios, il faut entrer dans l'interface appelée Setup. Pour cela, il faut appuyer sur une touche au tout début du démarrage de l'ordinateur. Selon les systèmes, il s'agit de la touche suppr, echap, F1, F2, F10, alt+entrée... Les touches pour entrer dans le Bios sont généralement affichées en bas de l'écran lors du démarrage.

 

Pour se déplacer dans le Bios, il faut utiliser les flèches directionnelles du clavier. L'interface peut varier selon les types de Bios et les constructeurs. Différentes rubriques permettent de gérer les éléments matériels et le démarrage du système.

 

Quelques paramètre importants du BIOS
ParamètresFonctions
Source : Journal du Net
CPU Soft MenuTensions et fréquences de fonctionnement du processeur.
Standart CMOS SetupRéglage de la date et de l'heure. Configuration des lecteurs.
Chipset Features SetupActivation/désactivation des composants intégrés, des ports USB et IDE.
Power Management SetupGestion de l'énergie.
User passwordMot de passe au démarrage de l'ordinateur.

 

Si le Bios présente des anomalies de fonctionnement, il est conseillé de le réinitialiser de manière matérielle ou logicielle, avant de décider de le flasher. Flasher un BIOS est toujours risqué et ne doit être fait qu'en cas de réel disfonctionnement. Il faut utiliser uniquement les Bios du constructeur, sinon la carte mère peut griller.

 

Certaines cartes mères possèdent une copie de sauvegarde du Bios, un cavalier, permettant d'écraser la version actuelle par la version de sauvegarde.

 

 

BIOS