Facebook : l'Open Graph va pouvoir s'intégrer aux apps mobiles

Le réseau social sort une nouvelle API pour créer des objets Open Graph et les intégrer dans les applications mobiles ou sur des sites web classiques. Un mode natif de partage d'expérience est également proposé.

A l'occasion de sa conférence à destination des développeurs mobiles, qui s'est tenue hier aux Etats-Unis, Facebook a dévoilé plusieurs nouveautés au sein de sa plate-forme de création d'applications pour tablettes ou smartphones. La principale d'entre elles ? Le réseau social permet désormais aux éditeurs d'intégrer l'Open Graph dans leurs applications. Plus besoin par conséquent de faire appel à des pages dotées de tags Open Graph.

Les app mobiles (tout comme les sites web d'ailleurs) pourront ainsi créer et manipuler des objets Open Graph. Dans cette optique, Facebook propose une nouvelle API, baptisée Object API, accompagnée d'une nouvelle console graphique pour faciliter la gestion de ces objets (voir capture ci-dessous). Au modèle de partage public, le réseau social ajoute en outre un modèle d'objet privé visant à affiner la gestion du partage des contenus par le biais d'une app.

facebook
Console graphique pour faciliter la gestion des objets Open Graph. © Capture


Dans la même logique, Facebook a également présenté un dispositif de partage qui pourra mieux s'intégrer aux applications natives (Native Share Dialog). Permettant d'intégrer les fonctions de partage en une ligne de code, il évitera aussi aux utilisateurs de s'être préalablement authentifiés sur Facebook pour pouvoir les utiliser. Disponible d'abord pour iOS, Native Share Dialog est annoncé également pour Android, mais aucune date n'a été précisée. Pour permettre son implémentation, une nouvelle version du SDK de Facebook pour le système d'Apple a été dévoilée (Facebook SDK 3.5 pour iOS).

Enfin, Facebook en a également profité pour mettre à jour le module de gestion des authentifications qu'il met à disposition des éditeurs d'applications. Objectif : améliorer sa performance d'exécution et la clarté de la gestion des permissions pour l'utilisateur. Cette mise à jour est automatique. Les développeurs n'auront aucune modification à réaliser dans leur code.

Réseau / Facebook