Développement Android : le français Genymobile lève 2 millions de dollars

Le spécialiste français du développement Android a réalisé sa levée de fonds auprès de l'investisseur canadien Ryan Cook. Objectif : soutenir son développement aux US.

Spécialisé dans le développement et le déploiement d'apps Android, le français Genymobile conclut une levée de fonds de 2 millions de dollars. Elle a été réalisée auprès de l'investisseur canadien Ryan Cook.

Aux côtés d'une offre de création d'apps personnalisées, Genymobile commercialise toute une palette de solutions : un émulateur d'applications Android (Genymotion), pour lequel la start-up revendique 2 millions d'utilisateurs, mais aussi un outil de gestion de flottes de terminaux Android (Genydeploy), et enfin Genymaster. "OS personnalisé sous Android éliminant de nombreuses failles de sécurité, Genymaster propose des applications pré-configurées pour la gestion des flux de travail de l'entreprise, ainsi que des fonctionnalités propres au monde professionnel", indique-t-on chez Genymobile. Genymaster sera lancé officiellement lors du CES 2015.

La cible de la société ? Les grands groupes qui souhaitent tirer parti de l'OS de Google, tant sur le plan des terminaux de travail que des objets connectés. Parmi ses clients figurent notamment EDF, Samsung, Orange, Thales ou Bouygues Telecom.

Fondé en 2011, Genymobile vient d'ouvrir des bureaux à San Francisco. C'est de là que ses deux dirigeants, Angélique Zettor et Arnaud Dupuis, vont diriger la croissance internationale de la société. Leurs priorités est de cibler les US (50% des clients de Genymotion sont Nord-Américains), mais aussi de préparer une deuxième levée de fonds plus conséquente. Des recrutements sont prévus en vue de passer le cap des 50 salariés d'ici la fin de l'année, tout comme l'ouverture de nouvelles implémentations. En ligne de mire : un chiffre d'affaires de 5,3 millions de dollars dès 2014.

Angélique Zettor est en lice pour le Prix Ivy 2014 du Jeune Dirigeant de la Technologie. Elle a en effet été retenue dans la très sélecte liste des trois finalistes, aux côtés de Alexis Fogel de Dashlane, et Meryl Job de Videdressing.com. Réponse le 9 octobre.

Levée de fonds / Android