L'iPad et le développement Web Un environnement de développement commun avec l'iphone et l'iPod Touch

Ceci ne concerne qu'indirectement le Web, cependant l'iPad pourra télécharger / acheter des e-books, et exploiter les nombreuses applications déjà disponibles sur l'App Store et développées initialement pour l'iPod Touch et l'iPhone, avec un upscaling pour adapter leur résolution (le résultat risque de ne pas être très esthétique).

 

le sdk de l'ipad est payant.
Le SDK de l'iPad est payant. © Apple

On pourra déplorer ce modèle très fermé et mercantile, qui oblige de nombreux éditeurs à concevoir une application spécifique développée avec le SDK (payant) alors qu'une simple application Web pourrait convenir. Le modèle économique d'Apple ne l'autorisera probablement pas à aller dans ce sens, tandis qu'il serait tout à fait possible de prévoir des applications Web riches, facilement "installables" parmi les autres icônes, en HTML5 notamment permettant un stockage local si la connexion n'est pas établie.

 

Un point qui se résume à une décision politique en termes d'ergonomie pour l'installation, de création d'un catalogue d'applications Web et de leur promotion auprès des utilisateurs. Bien entendu ce rêve n'aura que peu de chances de se réaliser car il empêche tout contrôle et toute vente directe. On voit mal Apple (avec plus de 3 milliards d'applications téléchargées sur l'AppStore) opérer un tel changement de cap.

 

Autres fonctionnalités

Un processeur à 1 GHz, une prise casque, des hauts-parleurs intégrés, un microphone intégré, un GPS, une boussole et un accéléromètre, le support de "nombreux" formats audio, vidéo et de documents (en consultation), une batterie avec une autonomie annoncée de 10 heures. Pour les applications on retrouve les grands classiques : Safari, Mail, Photos, iPod, iTunes, YouTube, iBooks, App Store, Maps, Notes, Calendar, Contacts, et la suite iWork.

IPhone