MariaDB 10 finalisée : la communauté MySQL prête à basculer ?

Monty Program et SkySQL lèvent le voile sur la version finale de MariaDB 10. Après son adoption par Google, le fork de MySQL affiche sa différence sur la haute performance.

MariaDB 10 est lancé aujourd'hui par Monty Program, l'éditeur du célèbre fork de MySQL. Réplication parallèle entre esclaves, réplication multi-sources et multi-maitres (pour mieux supporter architectures de sauvegarde, d'analytics...), amélioration de la gestion des pools de thread, utile pour traiter les gros volumes d'utilisateurs concurrents... Les apports sont nombreux, notamment avec des possibilités non-présentes dans MySQL 5.6. "Après l'annonce de Google fin 2013 de migrer de MySQL vers MariaDB, cette nouvelle version incorpore de nombreuses évolutions demandées par le groupe", note Patrik Sallner, CEO de SkySQL - branche de Monty Program centrée sur la prestation de service autour de MariaDB.

Force est de constater plusieurs apports pour le Big Data qui ne sont pas proposés dans MySQL 5.6. MariaDB 10 intègre ainsi un mode simulant un stockage NoSQL en colonnes, conçu pour supporter des données non-structurées directement dans la base. La nouvelle version prend également en charge le moteur de stockage NoSQL de Cassandra, et peut ainsi interopérer avec cette base pour des besoins de traitement de données en masse. A cela s'ajoute un mode de bas niveau pour accéder aux données, permettant de limiter la consommation CPU et donc accroître les performances.

Cette annonce s'accompagne de la sortie de MariaDB Enterprise 2 et MariaDB Enterprise Cluster 2. Deux déclinaisons de MariaDB dessinées pour répondre plus particulièrement aux défis des bases en cluster. "Avec ces nouvelles versions, nous livrons un nouvel outillage graphique, ainsi qu'un mode très packagé. L'objectif est de faciliter la prise en mains de MariaDB par des administrateurs système qui ne sont pas forcément spécialisés dans ce domaine", commente Patrik Sallner.

Monty Program insiste aussi sur le travail de R&D réalisé pour assurer la compatibilité entre MariaDB et MySQL. "Il existe des millions d'utilisateurs de MySQL. Nous nous devons par conséquent d'assurer l'interopérabilité entre les deux bases", ajoute Patrik Sallner. Alors que plusieurs grandes distributions ont adopté MariaDB comme base par défaut (OpenSuse, Red Hat et Fedora), les grands sites sont de plus en plus nombreux à se détourner de MySQL au profit de la solution de Monty Program. C'est le cas de Wikipedia qui aurait d'ailleurs à ce jour achevé sa migration. En France, les sites de CCM Benchmark (éditeur du JDN), mais aussi les sites de Pixmania, de Particulier à Particulier, Blablacar, Pierre & Vacances et Autobiz en sont également utilisateurs.

  Télécharger MariaDB 10

Big Data / Base de données