HHVM : le moteur PHP de Facebook déployé par Box et WordPress Engine

Des fournisseurs de solutions en mode SaaS commencent à implémenter la machine virtuelle pour optimiser leur offre. C'est le cas de Box ou de WP Engine.

L'information est dévoilée par nos confrères américains de Computerworld. Plusieurs fournisseurs d'applications SaaS commencent à implémenter la machine virtuelle HHVM (pour HipHip Virtual Machine) proposée par Facebook en open source. Après avoir constaté des performances 5,6 plus rapides que celles de l'interpréteur PHP standard, WP Engine a décidé de recourir à HHVM pour supporter son offre d'hébergement WordPress en mode SaaS. Cette technologie va devenir le socle de sa plateforme de nouvelle génération, alias Mercury. Le site de l'un de ses clients est d'ailleurs en test avec (il s'agit de celui de l'agence web 10up).

De même pour le fournisseur de services de stockage en mode cloud Box. L'éditeur a d'ores et déjà mis en place HHVM pour supporter son offre. Comme WP Engine, il souligne l'amélioration globale de performance que le moteur apporte à sa plateforme. Box précise que son infrastructure a été migré en parallèle d'Apache vers le serveur d'applications Nginx. "Un tel projet HHVM implique un gros travail de nettoyage de code PHP en amont de la migration", prévient-on chez Box.

Le moteur JIT HHVM permet de bénéficier en cache d'un code PHP préalablement compilé en code binaire prêt à répondre à toute nouvelle requête. Sous l'impulsion des équipes de Zend, le projet PHP a depuis répondu à cette initiative de Facebook en lançant le chantier PHPng (lire l'interview d'Andi Gutmans de Zend Technologies : "PHP Next Generation est plus performant que HHVM de Facebook").

 A lire aussi :

Facebook / Wordpress