Cloud : Microsoft donne le coup d'envoi d'Azure

L'éditeur lance sa plate-forme de déploiement d'applications en mode hébergé en version RTM. La version finale sera disponible début janvier 2010.

A l'occasion de sa conférence à destination des développeurs (la Professional Developers Conference) qui a lieu cette semaine aux Etats-Unis (à Los Angeles), Microsoft a officiellement ouvert la plate-forme Azure en version RTM (Release To Manufacturing). Objectif : permettre aux acteurs qui le désirent de tester gratuitement la plate-forme de déploiement d'applications hébergées. La version finale (payante) sera disponible au 1er janvier 2010.

Annoncé pour la première fois lors de l'édition 2008 de la Professional Developers Conference, Azure se compose de versions de Windows Server et de SQL Server adaptées aux enjeux du cloud computing (et baptisées respectivement Azure Windows et Azure SQL). Des outils de déploiement et de développement complémentaires (SDK, API...), associés notamment à Visual Studio, sont livrés avec cette offre. Azure permet d'ailleurs d'exploiter l'ensemble des langages Microsoft .Net.

Une ouverture à PHP


Mais on relève également le support par Azure de langages tiers, notamment PHP, et ainsi que des serveurs MySQL et Apache, prouvant la volonté de Microsoft de s'ouvrir plus largement à d'autres infrastructures.

Autre point notable, le moteur virtuel Windows Server est pris en charge par Azure, ce qui contribuera à faciliter le déploiement d'applications dans cet environnement (par la manipulation d'instances virtuelles, des serveurs de développement aux serveurs de test et de production) et la gestion des ressources machines allouées à chacune d'elles.

Du déploiement interne (cloud privé) jusqu'à la mise en œuvre d'applications au sein de l'environnement d'hébergement Microsoft (cloud public), les deux modèles du cloud computing sont proposés par l'éditeur. Sur ce point, le groupe prévoit de mettre en production des centres de données pour accueillir les applicatifs de ces nouveaux clients, à la fois en Europe et aux Etats-Unis.

En savoir plus :
WindowsAzure4e : développer en PHP pour Azure

Le site Web : Windows Azure

Serveurs / Microsoft