Visual Studio 2010 : les nouveautés à la loupe (1) Des possibilités d'extension

Les nouveautés technologiques


Avec la technologie WPF, Microsoft fournissait un framework de développement en mode vectoriel aux développeurs. Rien de plus logique que d'utiliser cette technologie au cœur de l'éditeur. Ce qu'ont fait les équipes de Visual Studio en réécrivant tout le code de l'éditeur. Même si aujourd'hui, le gain pour le développeur semble limité (possibilité de zoom, rendu plus agréable...), les possibilités d'extensions deviennent illimités et n'attendent que l'imagination des développeurs pour envisager une autre expérience utilisateur.

Déjà de nombreuses extensions sont proposées en Open Source pour rajouter des images dans le code, proposer de nouveaux rendus de mise en page, voire de créer des liens graphiques avec des artefacts externes (documentation, work items...).

 

visual studio gallery centralise les extensions visual studio
Visual Studio Gallery centralise les extensions Visual Studio © Microsoft

Une extensibilité facilitée


Visual Studio à toujours pâtie de la comparaison avec Eclipse au sujet de l'extensibilité. Visual Studio a proposé dès le début des possibilités d'extensions à plusieurs niveaux (macros, add-ins, package intégré).

 

Pour un développeur d'extension, un des problèmes majeurs reposait sur la complexité de l'installation avec la création obligatoire d'un fichier d'installation (msi) et une procédure un peu longue de prise en compte par Visual Studio. Malgré les très nombreuses extensions disponibles aussi bien en Open Source qu'en mode payant, il n'existait pas de site centralisé les recensant officiellement. C'est chose faite avec la version 2010. En plus d'offrir un mécanisme beaucoup plus souple de déploiement des extensions, elle met à disposition un site les centralisant avec la possibilité de les installer directement à partir de ce site (Visual Studio Gallery).

IDE / Visual Studio