Journal du Net > Télécoms-FAI  > Décryptage de l'IPO de Neuf Cegetel
Données financières

Une offre de FTTH grand public dès 2007 ?

Perspectives de croissance
Carte du réseau de Neuf Cegetel en France
Autre atout de Neuf Cegetel, selon son PDG : "le premier réseau alternatif tout IP, le plus étendu et le plus capillaire en France." Soit 45.000 kilomètres de câbles de fibre optique et environ 1.300 répartiteurs de France Télécom raccordés à fin 2006. Un réseau qui aura englouti 2,5 milliards d'investissements depuis huit ans que la société existe. Soit une enveloppe d'investissements moyenne de 300 millions d'euros par an, qui sera "maintenue à ce niveau pour les déploiements réseaux futurs, notamment dans la fibre optique, assure Jacques Veyrat. Nous croyons fermement que la fibre optique est la technologie d'avenir et allons accélérer notre plan de déploiement de la fibre dans les zones résidentielles denses."

L'annonce de Free de vouloir investir 1 milliard d'euros, d'ici à 2012, dans un réseau de fibre optique jusqu'au domicile de l'abonné (FTTH) sur Paris (lire l'article du 11/09/2006), n'aura donc pas laissé son principal concurrent sans réaction. "Nous ne pensons pas qu'il existe aujourd'hui une très forte demande résidentielle de raccordement en fibre optique qui justifie, à court terme, un investissement massif, précise Michel Paulin, DG de Neuf Cegetel. Mais si d'autres lancent une offre grand public de fibre, nous ne nous laisserons pas distancer."

Pour financer le déploiement du FTTH dans les zones résidentielles (Paris principalement) tout en restant dans la limite de l'enveloppe de 300 millions d'euros par an, Neuf Cegetel entend réduire ses investissements dans le raccordement des répartiteurs de France Télécom en bénéficiant de deux leviers favorables : la mutualisation des investissements avec les collectivités locales à travers sa filiale LD Collectivités, et l'exploitation de l'offre de location de fibre noire de France Télécom, offre de gros disponible depuis mars 2006 et qui permet aux opérateurs alternatifs d'aller plus loin dans le dégroupage du territoire.
Données financières   Perspectives de croissance
Sommaire Télécom-Fai
|
Haut de page