Les "drives" de E.Leclerc ont généré 405 millions d'euros en 2011

L'enseigne va s'appuyer sur l'essor de ce mode de livraison pour se lancer dans l'e-commerce de produits culturels et techniques.

Les ventes en ligne de E.Leclerc livrées dans les "drives", ces points de retrait accolés aux magasins, atteindront cette année 405 millions d'euros, soit 1,4% de son chiffre d'affaires, rapportent "Les Echos". Selon Michel-Edouard Leclerc, ce mode de distribution compte pour "un tiers de la croissance du réseau". Le distributeur, qui opérera 144 drives fin 2011, vise 730 millions d'euros pour 250 drives en 2012, puis 1,5 milliard d'euros pour 400 drives en 2015.

 

S'appuyant sur les bons résultats de cette forme de vente en ligne, E.Leclerc entend renforcer sa stratégie multicanale en ouvrant l'an prochain un portail marchand qui, outre le site commercialisant déjà son offre alimentaire, comprendra un site dédié aux produits culturels et un site de vente de produits techniques.

Cybermarchés / LECLERC