L'ARPP ordonne le retrait de l'e-publicité "sexiste" d'Alloresto

Le jury déontologique publicitaire a estimé que ce spot publicitaire diffusé sur Internet portait atteinte à la dignité de la femme et la réduisait à la fonction d'objet.

Saisi le 12 novembre 2012 par un particulier, le jury déontologique publicitaire de l'ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) a ordonné le 16 janvier 2013 le retrait d'un film publicitaire sur Internet vantant les mérites du service de restauration à domicile Alloresto. Dans ce film, une actrice se voyait contrainte à des actions dégradantes et humiliantes à connotation sexuelle par les supérieurs hiérarchiques masculins de ses différents personnages, amenant le fait que, son métier lui laissant peu de temps pour cuisiner, elle appréciait de pouvoir s'appuyer sur Alloresto.

La société s'était défendue en arguant du caractère parodique et humoristique de sa création. Le jury a rejeté les arguments d'Alloresto et estimé que "cette publicité propage une image de la femme portant atteinte à sa dignité et à la décence et la réduisant à la fonction d'objet. Elle présente en outre pour partie des situations de domination et d'exploitation d'une personne par une autre de manière complaisante." La publicité méconnaissant plusieurs points de la recommandation "Image de la personne humaine de l'ARPP", le directeur général de l'autorité est appelé à prendre toutes mesures pour en faire cesser la diffusion.

Autorité de régulation professionnelle de la publicité