Les retours frauduleux coûtent 9 milliards de dollars par an aux e-marchands US

Pour chaque dollar perdu en fraude, le coût s'élève en moyenne à 2,70 dollars pour l'e-commerçant. Sans compter les conséquences non financières.

Aux Etats-Unis, la National Retail Federation estime à près de 9 milliards de dollars le montant total perdu par les e-commerçants en 2012 en raison de retours produits frauduleux. De quoi les encourager à renforcer leurs dispositifs de sécurité.

Selon une étude publiée l'an dernier par LexisNexis, les marchands payaient en 2011 une moyenne de 2,30 dollars pour chaque dollar perdu en fraude, qu'il s'agisse de transactions frauduleuses ou non autorisées, de demandes frauduleuses de retour ou de remboursement, de chèques non approvisionnés, de marchandises perdues ou volées, ou des coûts de réacheminement des articles commandés. En 2012, ce coût est passé à 2,70 dollars. Chez les marchands commercialisant leurs produits sur le mobile, ce coût serait encore plus élevé : 2,83 dollars en 2012. Le cabinet attribue cette hausse à plusieurs facteurs, notamment l'impact des produits perdus ou volés sur les comptes de la société, ainsi que les coûts dus à la déperdition de clients survenant après la fraude.

En outre, les coûts des fraudes subies par les e-marchands ne sont pas uniquement financiers. Si la sécurité des données a été compromise de quelque façon que ce soit, les clients hésiteront ensuite à confier aux marchands leurs informations personnelles ou de paiement. Un tiers des cyberacheteurs victimes de fraude changera même définitivement de crèmerie.

Moyens de paiement / Retour produit