Milliardaire en France, Kiabi réalise plus de 6% de ses ventes en ligne

L'enseigne d'habillement à petits prix parvient à accroître son chiffre d'affaires sur un marché en déclin. Et la proportion de ses ventes sur Internet ne cesse de s'élever.

Kiabi réalise 6 à 7% de ses ventes sur Internet d'après son DG Jean-Christophe Garbino, interviewé par "LSA". Une proportion qui progresse toujours dans un chiffre d'affaires lui-même en croissance. Car si le marché du textile-habillement a reculé de 1,7% en 2013, l'enseigne a vu ses revenus augmenter de 3,7% en France à 1,075 milliard d'euros. Sur le périmètre monde, après une année 2012 stable le chiffre d'affaires de Kiabi s'est même amélioré de 6% à 1,421 milliard d'euros. Ceci pour une rentabilité qui progresserait encore davantage, selon son DG.

Parmi les facteurs expliquant cette réussite, Jean-Christophe Garbino met en avant la remise à plat de l'offre, rationalisée en dédoublonnant des références trop semblables et massifiée en s'adaptant aux exigences de la fast fashion : une collection tous les deux mois. Résultat, une offre plus proche de la demande, de meilleures conditions d'achat des prix abaissés de 17% l'an dernier. L'enseigne renforce aussi ses propres gammes grâce à ses 56 stylistes internes, deux fois plus nombreux qu'il y a quelques années.

En parallèle, le point de vente évolue également. En s'étoffant d'accessoires, chaussures et maquillage, mais aussi en se connectant grâce à des bornes tactiles permettant aux consommateurs de commander en ligne. Le click-and-collect se chargeant à l'inverse d'amener en magasin les internautes. 10% du parc de magasin a basculé sur ce nouveau concept, qui concernera 25% des boutiques fin 2014 et 100% d'ici 4 ou 5 ans.

Kiabi / Rentabilité