Starbucks lance en France son application de paiement mobile

Starbucks paiement mobile La chaîne de cafés a dématérialisé son programme de fidélité, qui permet aux utilisateurs de créditer un compte qu'ils utilisent pour payer plus rapidement en caisse.

La chaîne américaine de cafés Starbucks a annoncé le 27 décembre le lancement en France et en Allemagne de son application mobile de paiement et de fidélité, disponible sur iOS et Android. Celle-ci permet de simplifier et d'accélérer le paiement en caisse, de mettre à jour ses points de fidélité et d'accéder à un certain nombre d'informations et de services, dont un store locator.

Starbucks avait déjà lancé le 30 juin en France sa carte de fidélité physique My Starbucks Rewards. Il s'agit d'une carte de paiement, sur laquelle l'utilisateur met de l'argent pour pouvoir payer en caisse d'un simple swipe. Elle apporte également des avantages tels que des boissons gratuites, fonction du niveau d'engagement de l'abonné (accueil, green et gold). Et permet de réaffecter le montant à une nouvelle carte en cas de perte. "Il est très rare qu'une telle carte de marque suscite l'adhésion, nous avons donc été très surpris par l'engouement de nos clients pour My Starbucks Rewards", se souvient Olivier de Mendez, DG de Starbucks France. Le programme compte aujourd'hui 35 000 membres dans l'Hexagone et enregistre encore 1000 adhérents supplémentaires chaque semaine.

code barre 300
L'utilisateur n'a qu'à afficher son code-barre pour payer en caisse © Starbucks

En dématérialisant cette carte et en la rendant mobile, le dirigeant espère également de bons taux d'adoption. "Nous voudrions qu'un tiers des membres My Starbucks Rewards passent à l'appli assez rapidement puis, à moyen terme, la moitié, précise Olivier de Mendez. Nos clients, majoritairement dans la tranche des 15 à 45 ans, ont peu d'appréhension face à aux nouvelles technologies. Et nous voulons, en plus, toucher des clients qui n'ont pas notre carte de fidélité physique pour les fidéliser directement sur mobile."

Comme il n'existe pas en France de programme dématérialisé de ce type, le dirigeant préfère ne pas chiffrer ses ambitions d'usage de l'application. L'excellent démarrage de la carte physique fournit néanmoins un bon présage, tout comme l'enthousiasme des clients américains. Aux Etats-Unis et au Canada, l'enseigne dénombre en effet 12 millions d'utilisateurs actifs de son application. 15% des transactions réalisées dans ses cafés sont des paiements mobiles, ce qui représente pas moins de 6 millions de transactions mobiles chaque semaine pour le seul pays de l'Oncle Sam.

Un paiement mobile d'une simplicité extrême

En France, l'application est utilisable dans les 78 cafés que Starbucks gère en propre. Quant aux 25 Starbucks opérés en licence par des gares, aéroports ou grands magasins, l'enseigne travaille actuellement à modifier leur équipement à cette fin. Concrètement, la mise en œuvre du paiement mobile ne saurait être plus simple. Aucune technologie particulière : l'application affiche simplement le code-barre du membre, qu'il donne à scanner en caisse. Le débit est réalisé automatiquement et ses points de fidélité sont mis à jour dans les heures qui suivent. Cette facilité est accompagnée d'un facteur de réassurance fort : "Comme pour la carte physique, le programme n'accède pas au compte en banque de l'utilisateur, c'est lui qui réapprovisionne son crédit quand il le souhaite", souligne Olivier de Mendez.

Cette première version française de l'application de Starbucks pourra dans un second temps être enrichie. "Si l'appli est un succès, nous regarderons quels fonctionnalités et avantages supplémentaires les clients désirent, puis verrons si nous pouvons récupérer de quoi les satisfaire dans l'appli US ou le créer nous-mêmes", prévoit le dirigeant. La connaissance des habitudes du client qu'apporte le paiement mobile pourrait en particulier être mise à profit. Pour l'instant, lors d'un lancement de produit, Starbucks ne propose une offre de découverte qu'à ses bons clients. A l'avenir elle pourra cibler plus efficacement ce type d'actions en se basant sur leurs goûts. Cette base de données avait été initiée à l'arrivée en France de My Starbucks Rewards, mais la dématérialisation du programme était jusqu'ici prioritaire. Elle va maintenant pouvoir être exploitée.

captures app starbucks france
L'application affiche les points de fidélité et permet à l'utilisateur de recharger son crédit © Starbucks

Moyens de paiement / M commerce