Les voies dédiées aux bus et taxis sur autoroute seront interdites aux VTC

Les portions d'autoroutes reliant Paris aux aéroports Charles de Gaulle et Roissy seront dotées d'une voie dédiée aux bus et taxis... Mais pas aux VTC.

Voici une nouvelle mesure qui ne devrait pas apaiser les tension entre taxis et voitures de tourisme avec chauffeur (VTC). Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports, a annoncé vendredi la mise en service de voies réservées aux bus et taxis dès avril sur la portion de l'autoroute A1 qui relie l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle à Paris, et dès mai sur la portion de l'autoroute A6 reliant la capitale et Orly. Cette voie ne sera cependant pas accessible pour les VTC, grands concurrents des taxis parisiens.

Certes, la mesure ne concerne que le sens province-Paris, ne fait que cinq kilomètres sur l'A1 et la voie réservée ne sera activée qu'en semaine, pendant l'heure de pointe du matin. Mais les VTC crient déjà à une atteinte à la concurrence, à l'image d'Yves Weisselberger, CEO de Snapcar, qui annonce dans Les Echos envisager une action en justice si l'usage des voies n'est pas élargie aux VTC. Ainsi, les automobilistes ou VTC qui emprunteront ces voies encoureront une amende de 135 euros. Des dispositifs de contrôle automatiques seront mis en oeuvre.

VTC