La marketplace de Cdiscount pèse le quart de son volume d'affaires

Cdiscount Cnova marketplace expansion 0415 Le chiffre d'affaires net de l'e-commerçant croît de 16,4% à 416,8 millions d'euros au premier trimestre 2015, mais sa marketplace progresse encore bien plus vite.

La ville est belle pour Cdiscount. Le site marchand publie au premier trimestre 2015 un chiffre d'affaires de 416,8 millions d'euros, en croissance de 16,4% sur un an. Et sa marketplace se développe plus rapidement encore que ses ventes en propre. Les ventes de ses marchands s'accroissent de 111% en glissement annuel pour peser aujourd'hui quasiment le quart (24,7%) de son volume d'affaires total. Le nombre de vendeurs a augmenté de 106% en un an et le nombre de produits qu'ils commercialisent de 79%. En additionnant ventes en propre et marketplace, le volume d'affaires de Cdiscount progresse de 28,5% entre les premiers trimestres 2014 et 2015 pour atteindre 634,5 millions d'euros.

Chez Cdiscount, le mobile représente 44,9% du trafic

Plusieurs facteurs expliquent ces belles performances. Par exemple, l'expansion du réseau click&collect qui comptait au 31 mars 19 100 points dont 593 pour les gros volumes (+34% en un an), soutenu depuis un an par le développement de son pendant côté marketplace : la disponibilité immédiate dans les points de vente des commerces locaux partenaires des articles achetés en ligne. Plus largement, Cdiscount a passé l'année 2014 à multiplier les initiatives pour accélérer l'essor de sa place de marché. Notamment en lançant un service de stockage et d'expédition pour les marchands, C Logistique, inspiré d'Expédié par Amazon, mais également en démarchant activement des marchands étrangers pour leur suggérer d'utiliser sa marketplace pour attaquer la France.

L'e-commerçant se félicite par ailleurs de sa capacité accrue à fidéliser ses clients. En effet, le nombre de commandes par client unique a, en un an, augmenté de 11,9%. Le nombre d'articles par client unique croît pour sa part légèrement moins vite, de 11,1%, ce morcellement des achats s'expliquant d'une part par une tendance naturelle du marché à multiplier les options de livraison moins couteuses, mais peut-être également par le lancement du programme Cdiscount-à-volonté. Equivalent d'Amazon Premium, cet abonnement de 19 euros par an donnant droit à des livraisons illimitées encourage bien sûr à disperser ses achats sans se soucier des frais de livraison. Un bon signe, donc, dans la mesure où ces abonnés tendent à réaliser le maximum de leurs achats en ligne sur le site où ils ont déjà réglé la livraison...

Enfin, Cdiscount compte poursuivre ses ouvertures de sites marchands spécialisés. Après Comptoirsanté, Moncornerdeco, Moncornerbrico et Moncornerbaby, l'e-commerçant prévoit d'en lancer quatre de plus au deuxième trimestre 2015.

Cnova s'offre aussi une excellente progression

Bref, Cdiscount joue parfaitement son rôle de locomotive de Cnova, la branche e-commerce de Casino, aux côtés de Cnova Brazil. Au premier trimestre 2015, Cnova publie un chiffre d'affaires net en croissance de 17,8% à 915,5 millions d'euros et un volume d'affaires (incluant les marketplaces) en hausse de 28,2% à 1,248 milliard d'euros. Les ventes des marketplaces pèsent maintenant 15,4% du volume d'affaires de Cnova, contre 8,5% un an avant. Dans l'intervalle, elles ont progressé de 132%. A la fin du premier trimestre, le nombre de vendeurs atteint  8 650 (+110%) et le nombre de produits qu'ils commercialisent 16 millions (+88%).

En 2015 Cdiscount ouvrira 4 sites spécialisés et 8 pays de plus

Des performances d'autant meilleures au regard de la conjoncture économique difficile au Brésil et de la récente dépréciation de plus de 10% du réal brésilien. Au total, Cnova affiche 14,8 millions de clients actifs, 9,3 millions de commandes et 16 millions d'unités vendues sur la période. L'e-commerçant note en outre une envolée du trafic mobile, qui représentait 22% de son audience au premier trimestre 2014 et 34% un an après. Chez Cdiscount, le mobile représente même 44,9% du trafic.

Quant au développement de Cnova dans les pays émergents, il se poursuit à un bon rythme. Présent sous la marque Cdiscount au Brésil, en Thaïlande, au Vietnam, en Colombie, en Equateur, en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Cameroun, en Belgique et au Panama, l'e-commerçant revendique un excellent démarrage au Vietnam et en Thaïlande, en particulier grâce aux 453 points de retrait installés dans les magasins Big C, filiale de Casino. En 2015, l'e-marchand devrait s'implanter dans 8 pays supplémentaires. De quoi poser les premiers pions pour se positionner sur des marchés à fort potentiel de croissance. Et pourquoi pas, un jour, devenir l'un des grands acteurs mondiaux de l'e-commerce aux côtés d'Amazon en Occident, d'Alibaba et de Rakuten en Asie, mais aussi de Rocket Internet qui, dans les pays émergents, conserve quelques encolures d'avance sur Cnova.

CDISCOUNT / Marketplace