Le mobile, un potentiel de 6,6 milliards d’euros de revenus supplémentaires en France

Les marchands européens ont du mal à choisir entre une application dédiée et un site mobile optimisé. Selon Retailmenot, les applications ne fournissent que 38% de visites sur les sites marchands en Europe mais les acheteurs sur appli dépensent bien plus.

Seul 1 marchand sur 4 en Europe (26%) possède aujourd’hui un site optimisé pour le mobile et 30% une application mobile, selon une étude internationale de RetailMeNot réalisée par le Centre for Retail Research (CRR). En France, ils sont 23% à avoir un site mobile et 28% une application. Malgré les opportunités que représentent le m-commerce, les marchands européens restent frileux concernant le développement de canaux mobiles. Or les stratégies mobiles pourraient leur apporter 24,2 milliards d’euros supplémentaires cette année, dont 6,6 milliards d’euros pour les marchands français.

Les marchands européens ont également du mal à choisir entre une application dédiée ou un site mobile optimisé. En effet, l’étude constate que les applications ne fournissent que 38% de visites sur les sites marchands en Europe et seulement 19% des utilisateurs finalisent l’achat sur une application. Mais les utilisateurs d’applications dépensent 60% de plus que les non-utilisateurs en Europe, un chiffre qui monte à 74% pour la France.

Côté consommateurs, si l’achat et le paiement depuis le mobile ne font pas encore partie des usages habituels, c’est parce qu’ils se sentent freinés par des problèmes techniques comme la vitesse de chargement trop longue (64%), le manque d’optimisation du site (45%), ou encore parce qu’ils n’ont pas confiance (46%).

Parmi les principales attentes, 44% des Européens souhaiteraient que les marchands leur proposent un programme de fidélité sur leur mobile (48% des Français), 43% une méthode de paiement sécurisé, 38% des bons de réduction sur mobile et 27% du Wi-Fi en boutique.

Cette étude a été menée entre avril et mai 2015 et est basée sur des sondages menés auprès de 1 300 marchands majeurs, avec un chiffre d’affaires total de plus de 691 milliards d’euros, et auprès de 5 400 consommateurs en France, en Allemagne, au Pays-Bas, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et au Canada. Dans chaque pays, les 250 principaux détaillants de tous les marchés verticaux ont été interviewés, en dehors du Canada et des Pays-Bas où ce ne sont que 150 marchands qui ont été interrogés. Un millier de clients a été interrogé dans chaque pays, sauf aux Pays-Bas où seuls 400 clients ont été interrogés.

En savoir plus sur Offremedia.com

Autour du même sujet