Ce qu'on apprend dans les allées d'E-Commerce Paris…

Nouvelles offres, cas clients, repositionnements, innovations… Le plus gros événement e-commerce de France est le premier témoin du foisonnement du secteur.

Dans l'e-commerce, cela fait maintenant 12 ans que la rentrée rime avec E-Commerce Paris, le grand salon professionnel qu'organise Comexposium à la Porte de Versailles. Cette année, il se dote d'un petit-frère consacré à la digitalisation des magasins, Digital(in)Store, les deux salons cohabitant sous la bannière Paris Retail Week. Changement de décor aussi : rendez-vous dans le Pavillon 1. On ne perd pas ses marques, les zones sont les mêmes, mais on y gagne la lumière du jour... et même un deuxième village start-up, celui de Digital(in)Store.

Le commerce connecté est d'ailleurs très à l'honneur, en témoignent les laboratoires d'innovations à touche-touche cette année. Baobaz présente ainsi un concept-store dont la vitrine intelligente interpelle le chaland, qui entre essayer des articles et repart avec sa wishlist sur son smartphone. Le retail lab d'Altavia partage les meilleures pratiques de création de trafic en magasin et de fidélisation, le robot humanoïde Nao se chargeant même d'expliquer son intervention dans les magasins Darty ! Quand quelques stands plus loin, l'innovation store de Cegid est un concentré d'expérience digitale en magasin.

Mais E-Commerce Paris, c'est aussi le moment de l'année où les prestataires e-commerce multiplient les annonces, les signatures et les lancements de produits. La logistique, en particulier, est en effervescence. EnvoiMoinsCher lance une solution d'expédition dédiée aux vendeurs des marketplaces ; Vigicolis se renomme WelcomeTrack et élargit à tous les transporteurs son activité au suivi en SaaS de toutes les étapes entre la commande et la prise en main du colis par l'acheteur ; ColisWeb lance une application de suivi et modification du créneau de livraison ; ColisPrivé présente ses nouvelles offres de livraison à domicile en 24h et 48h (faut-il y voir la touche de son actionnaire Amazon ?) ; Viapost annonce Maestro, solution de pilotage de l'ensemble de la chaîne logistique… Et avec la problématique des retours produits, aussi peu souvent abordée que cruciale, Metapack risque bien de faire salle comble mardi.

Les autres métiers de l'e-commerce ne sont pas en reste. Neteven présente une nouvelle offre permettant de brancher sur des marchands sans marketplace des marques qui assureront le dropshipping des commandes ; Pricing Assistant intègre son outil de veille tarifaire avec les campagnes AdWords pour permettre aux marchands d'optimiser leurs enchères ; TSI et Trust Designer présentent leur porte-monnaie My E-money Purse, qui permet de payer avec son empreinte digitale ; Lengow lance sa nouvelle plateforme d'e-commerce automation ; 1000mercis explique par le détail son projet de DMP mené pour Allianz… En effet, les années passant, les ateliers mettent de plus en plus à l'honneur des cas très concrets. Ainsi, Optimal Ways détaillera mardi un projet transverse aux 15 marques du groupe Vivarte, qui a souhaité remettre à plat tous ses analytics, élaborer un nouveau plan de marquage et concevoir de nouveaux tableaux de bord, qui ont notamment déclenché la refonte du tunnel d'achat et l'optimisation des dispositifs de web-to-store.

E-Commerce Paris, c'est également le lieu où l'on commente les transferts intervenus pendant l'été, où l'on se demande quels magasins connectés de Paris seront dans le parcours du retail tour du lendemain (le tout nouveau Boulanger d'Opera ? le magasin Parrot du Quatre Septembre ?), où l'on parie sur celui parmi Cashway, SmartPixels et Luciom qui sera ce soir élu Rookie of the Year… Il est d'ailleurs temps de se diriger vers la salle plénière pour la remise des E-Commerce Awards. Puis de reprendre des forces pour assister au premier temps fort de la journée de mardi, la présentation de l'observatoire logistique de la Fevad... et pour tenir le coup jusqu'à la Digital Party qu'organise Comexposium à La Plage Parisienne.

Dropshipping