FDJ va investir 500 millions d'euros dans le digital

Le plan FDJ 2020 présenté par le groupe prévoit l'accroissement de l'offre digitale, la numérisation du réseau physique, des partenariats et des investissements dans des start-up.

L'ex Française des Jeux a annoncé ce matin son plan FDJ 2020, qui doit lui permettre d'accompagner l'essor des usages numériques  de ses clients. "Avec près de 500 millions d’euros d’investissements, le projet FDJ 2020 met la puissance du digital au service de son offre, de la relation client et de l’attractivité de son réseau physique", indique sa PDG Stéphane Pallez dans un communiqué. Un budget qui servira en particulier à numériser le réseau de points de vente (180 millions d'euros) et à transformer son socle informatique (250 millions).

FDJ mise également sur la sortie de nouveaux jeux sur Internet, comme Garo O Loup et Ruée vers l'Or, qui sortiront dans quelques semaines. Ils se prolongeront en 2017 dans le réseau physique, par des jeux à gratter dont l'expérience se poursuivra sur mobile, en conservant le paiement des gains chez le détaillant. Côté paris sportifs, l'offre digitale va aussi s'étoffer, notamment via l'apparition de 8 nouveaux jeux sur l'application ParionsSport. De nouvelles applications sont d'ailleurs prévues pour le Loto et Euro Millions, qui permettront aux joueurs de préparer leur prise de jeu sur mobile avant enregistrement chez un détaillant ou sur une borne. De plus, FDJ prévoit de développer sa communication en ligne, en particulier en vidéo sur Youtube.

La société, qui a déjà confié 13 millions d'euros en juillet au fonds Partech pour investir dans des start-up, compte par ailleurs s'associer à l'éditeur de jeu français Asmodée et d'accéder à son savoir-faire en matière de jeux digitaux et collectifs. Un partenariat avec la Web School Factory servira enfin à associer à ses projets des "digital natives".

Grâce à son plan FDJ 2020, la loterie espère recruter 1 million de nouveaux joueurs, en particulier chez les femmes et les jeunes adultes, et porter à 20% la part de ses ventes numérisées (en ligne ou en magasin).

Paris sportifs / Française des jeux