Apple Pay : un an après le lancement, la croissance ralentit

14% des foyers américains possédant des cartes de crédit ont souscrit à Apple Pay fin septembre, contre 11% en février.

Un an après son lancement, la solution de paiement mobile Apple Pay enregistrerait un bilan mitigé. Selon Phoenix Marketing International, relayé par Reuters, sa croissance serait en train de s’essouffler. 14% des foyers américains possédant une carte de crédit ont souscrit au service à fin septembre, contre 11% en février. Environ 48% de la génération X -les américains ayant entre 35 et 55 ans- utilisent Apple Pay, contre 42% pour les "millenials", âgés de 21 à 34 ans.

Android Pay dans un million de points de vente

Il faut dire qu’Apple Pay, qui sera lancé en Europe cette année, doit faire face à de nombreux concurrents, parmi lesquels Samsung Pay ou encore Android Pay, le service de Google dévoilé en mars et déjà déployé en septembre dans un million de points de vente aux Etats-Unis. Selon Reuters, en juin dernier deux tiers des 100 plus gros retailers américains déclaraient ne pas envisager accepter Apple Pay cette année.

Phoenix rajoute que parmi les utilisateurs d’Apple Pay, 86% ont enregistré leur carte de crédit pour faire un achat, 49% leur carte de débit et 22% des cartes pré-payées. Le cabinet a mené son étude depuis le lancement du service Apple Pay, en octobre 2014, sur un groupe de 15 000 personnes.

Google / Apple