Piraté, Miliboo cherche à récupérer 412 500 euros bloqués en Lettonie

L'e-marchand de meubles révèle dans son document d'introduction en bourse avoir été victime d'un piratage et d'un vol de 412 500 euros.

"Au cours de l'été 2015, la société a dû faire face à un piratage de son système informatique", révèle Miliboo dans la catégorie "risques" de son document d'introduction en bourse déposé lundi auprès de l'AMF. L'e-commerçant qui prévoit une IPO avant la fin de l'année explique ainsi qu'un "virement de 412 500 euros a été initié à l'insu de la société" cet été.

Heureusement pour l'e-commerçant, la somme a pu être bloquée… Mais elle se trouve désormais dans une banque en Lettonie sur un compte séquestré par la justice. Miliboo ne pourra récupérer les fonds que dans un délai de 12 à 24 mois.

Nouvelles mesures de sécurité

"Depuis de nouveaux processus ont été mis en place pour se prévenir de la survenance d'un tel événement", assure Miliboo, qui a depuis travaillé sur des doubles signatures électroniques, une confirmation sur le portable du PDG pour les gros montants, des personnes habilitées pour les virements électroniques et le refus des demandes de virement réalisées sur support papier.

Pour assurer son financement, Miliboo, qui ne disposait plus que de 430 000 euros de trésorerie à la fin du mois d'avril, a levé 750 000 euros sous forme d'obligations convertibles en actions souscrites par les actionnaires historiques en juin, avant le piratage. Au 30 septembre 2015, la trésorerie nette s'élève donc à 982 000 euros, hormis les fonds immobilisés en Lettonie.

A lire aussi :

 

IPO / Introduction en Bourse