L'affrontement distributeurs / pure players au cœur du palmarès des Favor'i 2015

Les retailers repartent des Favor'i 2015 avec une floppée de prix, mais la relève des pure players est en embuscade, armée de son modèle de marketplace.

Le principal enseignement de la moisson de cette année réside dans la poussée des retailers, qui s'accaparent maintenant aussi bien le Favor'i de l'Equipement de la Maison (Ikea) que les Favor'i de la Mode (H&M) ou du Cybermarché (E.Leclerc). Sur les podiums de ces Prix des Internautes, rares sont les pure players ou ex-cataloguistes. La montée en puissance des enseignes de distribution sur le Web marchand est donc applaudie par les consommateurs eux-mêmes.

Pas de quoi non plus inquiéter Amazon, bien sûr. Passé de la catégorie des Produits culturels à celle des Produits techniques, le géant américain de l'e-commerce domine toujours sans mal. C'est que son piédestal semble fait de béton armé, constitué d'un choix de produits et d'un rapport qualité/prix inégalés. C'est aussi un pure player, autre résistant notable à la déferlante des retailers, qui remporte la catégorie Voyage. En créant la surprise, puisqu'il ne s'agit pas d'un spécialiste du domaine. Vente-privee.com, arrivé sur le créneau en 2011, cherche à atteindre le milliard d'euros de ventes de voyages. Un objectif que cette distinction ne fait que conforter. Face aux coups de boutoir des retailers, les plus puissants des pure players parviennent donc à maintenir leur bastion.

Omnicanal VS marketplaces

Mais les distributeurs physiques n'ont pas dit leur dernier mot. En particulier, ils n'hésitent pas à s'appuyer sur l'omnicanal pour renforcer leur stratégie. Ainsi, parmi les Prix du Jury, le Favor'i de la Meilleure Innovation revient à Sephora pour son concept de magasin connecté Sephora Flash, qui parvient à rassembler ventes physiques et digitales en un même lieu, un même panier et un même paiement. Quant au Meilleur Nouveau Site, il n'est autre que celui de Fnac.com, couronné notamment pour l'intégration réussie des parcours multicanaux dans ses pages.

Faut-il attendre une relève du côté des pure players ? Le Meilleur Espoir de l'E-Commerce est en tous cas attribué à un "pur pure player" : la marketplace de bricolage ManoMano. Si le modèle de la place de marché a le vent en poupe depuis plusieurs années, il était encore rare d'en rencontrer une qui réussisse sans s'appuyer sur une activité locomotive de vente en propre. C'est le cas de ManoMano qui, sur son second exercice, enregistre déjà 40 millions d'euros de volume d'affaires. Les autres finalistes du Prix Espoir sont d'ailleurs nombreux à adopter un modèle de marketplace, qu'ils commercialisent des produits ou des services. Et comme ManoMano, La Belle Assiette, Brocantelab et Hellocasa tentent eux-aussi de faire de leur place de marché le leader européen de son segment.

Fevad