Comment Uber booste sa valorisation de 10 milliards de plus tous les 6 mois

La société californienne s'apprête à lever encore 2,1 milliards de dollars, opération qui porterait sa valorisation à 62,5 milliards.

Après tout, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Uber, qui enchaîne les tours de table record à un rythme si effréné qu'il a déjà levé 10 milliards de dollars, s'apprête à boucler une nouvelle levée de fonds, de 2,1 milliards de dollars cette fois-ci. Bloomberg, qui révèle l'information, précise que selon ses sources, la valorisation de la société atteindrait maintenant 62,5 milliards.

Pour l'agence de presse, cette nouvelle injection de capital montre qu'Uber accélère et ceci sur plusieurs fronts. Premièrement, en déployant toujours plus vite dans le monde son service de VTC. En témoigne l'exemple de la Chine, où la société compte investir 1 milliard de dollars pour rattraper son rival local Didi Kuaidi, très bien financé lui-aussi puisqu'il aurait levé 3 milliards rien que cette année.

Deuxième axe de croissance, Uber ne cesse de lancer de nouveaux services. Elle expérimente dans certaines villes la livraison de repas (UberEats, qui vient d'arriver à Paris), un service de coursier (UberRush), la livraison de produits d'épicerie (Corner Store) ainsi que la livraison de colis d'e-commerce en BtoC. Autant de services qui laissent les investisseurs entrevoir un énorme potentiel en matière de logistique du dernier kilomètre. Mais elle chercherait également à se positionner sur les voitures autonomes et travaillerait sur d'autres technologies encore.

Le potentiel de toutes ces activités, additionné à la croissance de l'application de VTC (rentable dans plus de 80 villes et dont le nombre de courses effectuées aux Etats-Unis augmente toujours de 250% par an), explique donc aussi pourquoi la société - valorisée 17 milliards en juin 2014, 40 milliards en décembre 2014 et 52 milliards en juillet 2015 – gagne à nouveau 10 milliards de valorisation en six mois, confortant son avance de licorne la plus valorisée au monde.

A lire aussi :

 

Levée de fonds / Uber