LDLC rachète Materiel.net et vise un CA de 500 millions d’euros

Le nouveau groupe, en enregistrant 500 millions d’euros de chiffre d’affaires, devrait ainsi entrer dans le top 5 des plus gros e-commerçants français.

Le groupe LDLC, e-commerçant high-tech, a annoncé lundi être entré en négociations exclusives avec la société Domisys (Materiel.net) pour racheter 100% de son capital par échange de titres et en cash. A cette occasion, LDLC, coté en bourse sur Euronext, va effectuer une augmentation de capital qui ne dépassera pas 10%.

L'acquisition, lorsqu'elle sera finalisée, permettra à LDLC d'entrer dans le top 5 de l'e-commerce en France (hors alimentaire et voyagistes). Le nouveau groupe ainsi constitué devrait en effet réaliser près de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, alors que LDLC avait initialement prévu de franchir cette barre symbolique en 2018.

LDLC, 280 millions d'euros de CA en 2014

E-commerçant de produits high-tech, Materiel.net dispose aussi d'un réseau de 10 concept-stores et d'un centre logistique intégré de 18 000 m² à Nantes. La société compte plus de 200 collaborateurs et a enregistré un chiffre d'affaires de 105,5 millions d'euros en 2014, en hausse de 12% sur un an, pour un résultat d'exploitation de 3,6 millions d'euros. Materiel.net dispose de 15,9 millions d'euros en capitaux propres et une trésorerie nette d'endettement d'1,9 million d'euros.

LDLC, de son côté, emploie 480 collaborateurs. Le groupe créé en 1996 dispose de huit sites et mise sur le cross-canal avec treize boutiques, dont dix en franchises. La société a enregistré 280 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014. L'opération devrait être finalisée au plus tard fin mars 2016.

Rachat / LDLC