Chiffre d'affaires du e-commerce en France : 65 milliards d'euros en 2015

Tirées par l'offre et la fréquence d'achat, les dépenses en ligne des consommateurs français devraient franchir la barre des 70 milliards d'euros en 2016.

Les dépenses en ligne des consommateurs français se sont élevées à 64,9 milliards d'euros en 2015, selon la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). La croissance de l'e-commerce hexagonal s'établit donc à 14,3%, en hausse par rapport à son niveau de 2014 (11%). En effet, les sites ont enregistré une progression plus forte que prévue sur les neufs premiers mois de l'année. Quant à la période des achats de Noël, les mois de novembre et décembre, elle a vu les achats en ligne atteindre 12,8 milliards d'euros, soit 12% de plus qu'à la même période l'année précédente. Cette tendance permet à la Fevad de prédire qu'en 2016, le commerce électronique français franchira la barre des 70 milliards d'euros, grâce à une croissance de 10%.

En moyenne, les cyberacheteurs ont dépensé 1780 euros en ligne en 2015

En 2015, le nombre de transactions sur Internet a pour sa part augmenté de 19%, passant en un an de 700 à 835 millions d'achats en ligne, réalisés sur plus de 182 000 sites marchands actifs (25 000 de plus en un an, soit +16%). Un indicateur poursuit néanmoins sa chute : le montant moyen des dépenses en ligne. Le panier moyen du commerce électronique a ainsi perdu 5 euros (soit 6%) entre les quatrièmes trimestres 2014 et 2015. Sur l'ensemble de l'année 2015, il tombe à 78 euros. Cette diminution confirme la normalisation des achats sur Internet, dont le montant moyen se rapproche peu à peu de celui des achats en magasin.

La Fevad ne s'en inquiète d'ailleurs pas, puisque cette baisse est compensée aussi bien par l'arrivée de nouveaux cyberacheteurs (2,3 millions de plus en un an) que par l'augmentation de la fréquence d'achat. En moyenne, les cyberacheteurs ont réalisé 23 transactions en ligne en 2015, soit quasiment 2 achats par mois, pour un total de 1780 euros (contre 1640 euros en 2014). Autrement dit, le nombre moyen de commandes en ligne par cyberacheteur a augmenté de 13% et le montant des dépenses de 8%. Sur les quatre dernières années, la fréquence d'achat en ligne a bondi de 68%, les sommes dépensées sur Internet de 45% et le nombre de cyberacheteurs de 20%.

Une croissance de 10% à périmètre constant

Cette bonne performance de l'e-commerce français se confirme aussi à périmètre constant, chez les sites leaders. La quarantaine de gros sites qui compose l'indice iCE40 de la Fevad affiche en effet une croissance de 10% en 2015, malgré un ralentissement au quatrième trimestre. Parmi eux, les sites de BtoB renouent avec une croissance à deux chiffres, de 11%.

Le poids des marketplaces dans leurs ventes progresse encore, passant en un an de 20% à 26% du volume d'affaires des sites de l'iCE40 qui en hébergent. Les places de marché auraient ainsi pesé quasiment 3 milliards d'euros en France en 2015, soit 9% du marché e-commerce, estime la fédération. Le mobile représente également une part de plus en plus importante des ventes en ligne enregistrées par les e-commerçants de l'iCE40 : 20% en 2015 au lieu de 15% en 2014. La Fevad extrapole que le m-commerce a atteint 6 milliards d'euros l'an dernier, soit 10% de l'e-commerce.

Fevad / Retail