Quels secteurs sont les plus victimes de la fraude aux paiements à distance ?

Dans l'Hexagone, le montant total des escroqueries lors des transactions en ligne a atteint 152,3 millions d'euros en 2016.

Piratages d'identifiants bancaires, hameçonnages par courrier électronique, logiciels espions… Quels sont les secteurs d'activité les plus touchés par ces fraudes lors des paiements à distance ? Première victime en France : les services aux particuliers et aux professionnels avec 40,6 millions d'euros de montants frauduleux en 2016. Vient ensuite le commerce généraliste et semi-généraliste (32,8 millions d'euros). Médaille de bronze pour la branche du voyage et du transport avec 23,7 millions d'euros.

Au total, le montant de ces tromperies pèse pour près de 152,3 millions d'euros, selon les chiffres 2016 de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement mis en forme par Statista. Ce graphique concerne les transactions réalisées sur Internet, par courrier, fax et téléphone ou moyen similaire.

Les services aux particuliers et aux professionnels sont très touchés par la fraude lors des paiements en ligne. © Statista - Observatoire de la sécurité des moyens de paiement

La téléphonie et la communication talonnent de près le podium avec 23,1 millions d'euros. Parmi les autres secteurs impactés : les produits techniques et culturels (11,9 millions d'euros), l'habitat (8,2), le jeu en ligne (2,6), l'approvisionnement d'un compte et les ventes entre particuliers (2,2) ou encore la santé, beauté et hygiène (1,2).

Statista édite un portail d'études et de statistiques provenant de plus de 18 000 sources.

Et aussi :