Chronopost veut relancer son service de points relais cet été

Le transporteur express propose une large gamme de services en ligne pour profiter de l'essor du e-commerce. Mais son service de livraison en bureaux de tabac n'est pas un succès.

Chronopost a finalisé sa gamme de services en ligne. Le transporteur express en a lancé plusieurs depuis quelques mois et n'en annonce pas de nouveaux dans son plan triennal 2008 - 2010. Cependant, il va travailler à leur amélioration, comme pour son réseau de points relais qui n'a pas encore convaincu les clients.

 

Il faut dire que la part du e-commerce reste limitée dans l'activité de Chronopost. "Le BtoC, en fait essentiellement le eBtoC, représente autour de 20 % du flux total, même s'il est parfois difficile d'identifier des petits acteurs comme appartenant au secteur de l'e-commerce. En valeur, la proportion doit être légèrement supérieure car les prix sont plus élevés dans la livraison aux particuliers", indique Christian Emery, le président de la société.

 

Plusieurs services en ligne, particulièrement pour les plus petites entreprises, avaient été lancés à l'automne dernier (lire Chronopost renforce sa gamme de services à destination des TPE, du 26/10/07). Les PME peuvent désormais préparer et suivre leurs envois sur Internet. Les particuliers aussi ont désormais la possibilité d'étiqueter et de payer (par carte bancaire ou PayPal) de chez eux. Depuis quelques jours, Chronopost leur propose également de demander en ligne l'enlèvement de leurs colis, dont ils peuvent suivre l'expédition sur le Web ou par SMS.

 

S'il profite de la croissance du commerce en ligne (même si l'express ne représenterait que 5 à 10 % des volumes des gros e-marchands), les initiatives du transporteur dans ce secteur ne rencontrent pas toujours le succès escompté. Ainsi Chrono Relais, une offre de livraison alternative dans des bureaux de tabacs (lire Chronopost transforme les tabacs en bureaux de poste, du 09/02/07). Plus d'un an après son lancement officiel et malgré un prix de l'innovation logistique dans le cadre de la semaine internationale du transport et de la logistique, seuls France Télécom et Cdiscount l'utilisent. Soit moins de 1.000 colis par jour.

 

Mais Chronopost n'a pas pour autant renoncé. "Ce service est un vrai plus. Nous allons l'améliorer, par exemple en rendant les colis disponible avant 13 heures le lendemain, contre 17 heures actuellement", indique Christian Emery. Chrono Relais devrait être relancé cet été, avec un effort commercial important.

 

Cette volonté de réduire les délais de livraison est inscrite dans le plan de développement 2008 - 2010 du transporteur express. Désormais, l'ensemble du territoire français peut être livré avant 13 heures le lendemain, et les offres plus matinales encore (avant 10 h, 8 h et "sur mesure") seront renforcées cette année. La société, qui vient de se doter d'un nouveau centre logistique d'une capacité de 140.000 colis par jour - soit 60 % de son trafic national - mise également sur l'international pour nourrir sa croissance dans les trois prochaines années. Elle espère ainsi reprendre la place de leader de l'express à TNT.

CHRONOPOST