VideoMark réinvente le concept de tête de gondole sur le Web

Créée par un fondateur de LeGuide.com, VideoMark propose aux fabricants de réaliser des vidéos de leurs produits pour remédier à de faibles taux de transformation online.

La vidéo comme moyen de booster les ventes en ligne d'un produit. Tel est le credo de VideoMark, jeune société créée par Igor Schlumberger, fondateur de LeGuide.com. Il a quitté le navire en mars 2007 et monté derechef VideoMark, concrétisation d'un projet qu'il a d'ailleurs d'abord voulu développer au sein de LeGuide. "A l'époque j'entendais souvent les cybermarchands se plaindre de trop faibles taux de transformation, j'ai alors essayé de trouver un moyen de les aider à mieux vendre ", explique Igor Schlumberger.

 

Selon lui, le manque d'informations explique que les internautes aient du mal à se décider. Les fiches techniques, même si elles existent, ne donnent par ailleurs pas assez envie et omettent de donner des détails sur la mise en œuvre des produits. Suivant le concept des articles mis en tête de gondole, VideoMark propose aux fabricants qui souhaitent mettre en avant un produit de réaliser une vidéo de présentation originale, de deux à cinq minutes, afin d'aider les internautes à se décider.

 

Sur dix salariés, VideoMark dispose pour cela de quatre journalistes qui, de la conception au montage, s'occupent de la réalisation des vidéos. VideoMark prend également en charge l'intégration de la vidéo aux sites marchands distribuant ledit produit, son hébergement pour éviter tout problème de bande passante et la production de statistiques sur son visionnage.

 

videomark
Courbe statistique de visionnage fournie par VideoMark © VideoMark

"Nous avons développé une application permettant d'analyser le nombre et la durée des visionnages, ainsi que le comportement des internautes en fonction de leur provenance - e-mailing, site, bannière etc.", détaille Igor Schlumberger. Cette particularité a son importance puisque la société se rémunère selon un principe de performance : la réalisation d'une vidéo est facturée 3.000 euros, avec une avance de 5.000 visualisations. Au-delà, le prix par visionnage est dégressif (de 0,60 euro à 0,10 euro au-delà de 100.000 vidéos vues).

 

La société, qui se considère toujours en phase de mise en place, a déjà réalisé une trentaine de vidéos. Une majorité pour des produits - l'iPod Touch, la machine à café Dream, ou l'aspirateur Dyson DC19, mais aussi d'autres formats, comme la présentation de sociétés. "Nous voulons jouer la carte de la qualité, précise Igor Schlumberger, une vidéo peut nous demander de deux à trois semaines de travail."

 

Pour 2008, le fondateur de VideoMark vise la réalisation d'une centaine de vidéos et l'implantation chez "un grand nombre de marchands afin d'intéresser encore d'avantage les fabricants". Opérant déjà sur des sites comme Discounteo, Decovente et Lecocondigital notamment, la société intègre actuellement des vidéos chez Grosbill, RueDuCommerce, Top Achat ou encore Alapage.

 

Dès que VideoMark sera définitivement mis sur les rails en France, Igor Schlumberger compte développer son concept pour d'autres marchés européens. Pour cela, la société envisage de lever des fonds afin de compléter les deux millions d'euros de capitaux propres sur lesquels elle s'est créée.

Autour du même sujet