Les libraires indépendants accusent Amazon de vente à perte

Une décision de justice dans l'affaire opposant le Syndicat de la librairie française (SLF) à Amazon devrait bientôt intervenir. Le syndicat qui représente les intérêts de 550 libraires indépendants accuse Amazon de vente à perte en raison des frais de ports gratuits proposés sans montant d'achat minimum. La justice a déjà donné raison au SLF contre Alapage condamné à verser 30.000 euros de dommages et intérêts, mais qui a fait appel de cette sentence.

Juridique / Amazon