Comment Web et mobile influent sur les achats de vin On en achète aussi bien davantage

Non seulement les bouteilles achetées en ligne sont en moyenne plus chères, mais elles sont aussi plus nombreuses par acte d'achat. Alors qu'en point de vente plus de la moitié des acheteurs de vin indiquent n'acheter qu'une ou deux bouteilles à la fois, les cyberacheteurs ne sont que 22% à se limiter à cette petite quantité. Ils sont systématiquement plus nombreux que les acheteurs offline à commander 3 à 6 bouteilles, 7 à 12 bouteilles ou plus de 12 bouteilles.

Entre les sites marchands qui ne vendent les bouteilles que par 6 ou 12 et les frais de livraison qui poussent les cyberacheteurs à les amortir en étoffant leur panier, il apparaît tout à fait logique que la commande en ligne moyenne ne contiennent moins souvent une ou deux bouteilles que lors d'un achat en magasin, où de plus l'on achète souvent pour une consommation immédiate. Quant aux grosses commandes, le consommateur sait bien que la commodité de la livraison à domicile lui épargnera bien des sciatiques...

nombre de bouteilles acquises par achat (base online: personnes ayant déjà
Nombre de bouteilles acquises par achat (Base online: personnes ayant déjà acheté du vin sur internet, n=294. Base offline : acheteurs de vin, n=1115) © baromètre SOWINE/SSI 2014

Autour du même sujet