Bertelsmann prend le contrôle total de Chapitre.com


Le groupe allemand vient de racheter les 50,5 % du capital de Chapitre.com qu'il ne possédait pas encore et confirme son retour dans l'e-commerce.

Bertelsmann, qui rachetait 49,5 % du capital de Chapitre.com il y a exactement deux ans, vient d'acquérir les 50,5 % restants pour un montant non communiqué. Le groupe allemand prend ainsi le contrôle total du libraire en ligne. Chapitre.com va donc être intégré à la filiale DirectGroup France de Bertelsmann, aux côtés du réseau de points de vente France Loisirs et Le Grand Livre du mois ainsi que du site Audible.fr, qui propose le téléchargement de livres audio.

Actionnaire de BOL et de Napster, Bertelsmann s'était progressivement désengagé d'Internet au moment de l'éclatement de la bulle en 2001. Son rachat total de Chapitre.com confirme par conséquent son retour dans le e-commerce.

En février 2008, DirectGroup décidait déjà d'utiliser Chapitre.com comme l'unique canal de vente en ligne de ses librairies. Mais surtout, de leur donner le nom du site. Désormais figure de proue d'un réseau de 66 librairies physiques, le site marchand multiplie les synergies entre les deux canaux de vente et profite évidemment de cette nouvelle vitrine. "Nous avons par exemple regardé les commandes achetées sur le site et livrées à Angoulême sur les 12 mois précédant l'ouverture de la librairie et sur les 12 mois suivant l'ouverture, explique Juan Pirlot de Corbion, président fondateur de Chapitre.com. Elles ont été multipliées par 18."

Avec la prise de contrôle total de Chapitre.com par Bertelsmann, on peut s'attendre à ce que s'accélère encore la disparition de la distinction entre les identités de chaque canal de vente. "Il y a trois ans, cela aurait été inenvisageable pour les libraires, qui voyaient Internet comme l'ennemi, ajoute Juan Pirlot de Corbion. Mais depuis un an, ils perçoivent tout l'intérêt à s'y appuyer pour se développer. Nous pouvons maintenant aborder ce changement de nom." (Lire aussi : Comment Chapitre.com articule online et offline, du 03/11/2008).

CANAL + / Bertelsmann