Packcity VS Abricolis : qui gagnera la bataille des consignes e-commerce ? Packcity vs Abricolis : qui gagnera la bataille des consignes e-commerce ?

Les déçus des points de retrait n'ont qu'à bien se tenir, les consignes automatiques s'apprêtent à déferler sur l'Hexagone avec une promesse alléchante : livrer les commandes e-commerce en express dans des casiers déployés près de chez l'acheteur et accessibles sur de larges plages horaires. Cityssimo, dites-vous ? C'était en effet la mission de ce service lancé début 2006 par Coliposte. Huit ans plus tard, on n'en compte cependant que 35. Car malgré une adoption rapide par les usagers, Cityssimo n'a selon nos informations jamais été rentable, notamment parce que les casiers sont installés dans des locaux pour lesquels Coliposte doit payer un loyer. Le principe de la consigne automatisée demeure toutefois parfaitement pertinent. Outre la saturation des points de retrait dans certaines zones, il permet aux marchands de proposer de l'express à un tarif compétitif équivalent aux points de retrait... et donne aux acheteurs l'impression paradoxale d'avoir déjà récupéré leur commande, du simple fait de la simplicité du mode de retrait. Il fait donc son retour aujourd'hui par le biais de deux acteurs, Neopost d'un côté et le Polonais InPost de l'autre.

400 Abricolis fin 2014, contre 150 Packcity

Déjà présent dans 20 pays, InPost est en train d'installer ses premières consignes en France sous le nom d'Abricolis et, d'après ses projections, en comptera 50 fin septembre, 400 fin 2014 et 2500 fin 2017. "Nous en sommes à la huitième génération de casiers, que nous fabriquons nous-mêmes", précise Olivier Binet, son tout nouveau DG France débauché chez Paypal. Ceux-ci sont installés chez des partenaires du type supermarchés, stations-services et gares, mais toujours à l'extérieur afin d'être accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Une caméra filme, par exemple pour éviter qu'un client ne prétende être reparti les mains vides.

Face à Abricolis, on trouve les casiers Packcity déployés par Neopost ID, filiale du groupe Neopost, en partenariat avec Geopost, qui regroupe les activités colis express de la Poste. Utilisées depuis trois ans par la poste australienne, ces consignes testées en France entre décembre 2013 et l'été 2014 verront leur déploiement débuter en octobre. D'une dizaine actuellement en régions parisienne et lilloise, elles devraient passer à 150 fin 2014 et 1600 fin 2016. Pour des questions de longévité de ses machines, Packcity indique pour sa part n'en installer qu'un tiers en extérieur, privilégiant l'intérieur des magasins, centres commerciaux, lieux publics couverts... et grandes entreprises. Neopost leur fournissant souvent déjà ses solutions de courrier, Neopost ID les démarche également pour y placer des Packcity. "Moins de 1% des collectes ont lieu entre 22h et 6h, précise François Castano, président de Packcity. Donc la promesse du 24/7 est bonne pour le marketing, mais en flux réel, l'indoor en horaires étendus suffit".

Réseaux / Logistique