Packcity VS Abricolis : qui gagnera la bataille des consignes e-commerce ? Les partenaires, essentiels pour la réussite des deux réseaux

Côté transporteurs, Packcity bénéficiera bien sûr des flux apportés par Geopost, qui selon François Castano transporte 60% à 70% des colis expédiés en France. Packcity vient également de pérenniser un accord avec Relais Colis, déjà partenaire sur sa phase de test. Dans les deux cas, l'idée est de bâtir un sous-réseau de consignes privé pour chacun des deux opérateurs. Celui de Geopost sera intégré à sa filiale de points de retrait Pickup et comportera un millier de consignes d'ici 2016. "Avec Geopost et Relais Colis, nous aurons déjà pour partenaires les deux principaux acteurs de la livraison BtoC en France, rappelle François Castano. Nous discutons aussi avec d'autres opérateurs de messagerie expressistes ainsi que certains logisticiens qui ont une activité proche de l'e-commerce."

Quant à Abricolis, InPost a signé avec Colis Privé pour en faire son principal partenaire logistique. Concrètement, les e-commerçants signeront pour une prestation complète avec InPost, qui sous-traitera l'acheminement à Colis Privé. Lequel ne devrait toutefois pas rester seul utilisateur des casiers Abricolis. Car si Olivier Binet assure être très satisfait ainsi et confiant vis-à-vis du remplissage de ses casiers, deux ou trois partenaires supplémentaires ne sont probablement pas à exclure, pour espérer rivaliser avec le réseau de consignes partenaire de la Poste... En pleine période de démarchage, il est probable qu'InPost ne refuserait pas un client e-commerçant souhaitant conserver son expressiste (Geopost mis à part) pour accéder aux Abricolis.

Retailers et e-commerçants dans les start-ing-blocks

Et bien sûr, des pilotes voient le jour dans des enseignes de distribution désireuses d'utiliser ces casiers pour générer du trafic en magasin. Soit uniquement pour leur propres flux de click&collect, façon Darty, soit pour accueillir aussi les commandes passées auprès d'autres e-marchands, ce qui a l'avantage de faire baisser le coût des consignes. C'est l'option qu'explore Monoprix qui, après avoir testé Packcity dans trois magasins Monop', devrait, avant de choisir de déployer l'une ou l'autre solution, lancer aussi un test avec Abricolis.

Selon nos informations, la Fnac, Celio et Citadium font ainsi partie des nombreuses enseignes qui s'intéressent de près à ces nouvelles consignes automatisées. Or en la matière, Abricolis ne part pas avec une longueur de retard face à Packcity, puisqu'InPost travaille déjà dans d'autres pays avec bon nombre de distributeurs internationaux : Carrefour en Pologne, Auchan au Royaume-Uni, Lidl en Italie... Selon nos informations, c'est toutefois avec Casino Géant et Leader Price qu'InPost a signé en France. Très demandée, la SNCF accueillera dans ses gares aussi bien des Abricolis que des Packcity. Les e-commerçants ne sont pas en reste. Rueducommerce, qui recourt à Relais Colis, a accepté d'utiliser les futurs Packcity du réseau de livraison. Et Cdiscount, LDLC, Pixmania et La Redoute sont également dans les starting-blocks.

Réseaux / Logistique