Comment Expédié par Priceminister se positionne face à FBA d'Amazon Comment Expédié par Priceminister se positionne face à FBA

logo du service expédié par priceminister-rakuten
Logo du service Expédié par Priceminister-Rakuten © S. de P. Priceminister

Rakuten avait racheté le logisticien e-commerce français ADS en novembre 2012, afin de pouvoir mettre en place un service de stockage et d'expédition similaire à celui qu'il proposait déjà aux marchands de sa marketplace au Japon. Annoncé en février 2013 et promu depuis mai auprès des marchands français commercialisant leurs produits sur Priceminister, il se positionne comme un concurrent direct du programme "Expédié par Amazon", couramment désigné sous son acronyme anglophone FBA. Dénommé "Expédié par Priceminister-Rakuten" côté cyberacheteurs, le programme du franco-japonais est commercialisé auprès des marchands en tant que "Rakuten Super Logistics", ou RSL.

Concrètement, les produits confiés par ces marchands sont entreposés dans les centres de distribution d'ADS, qui se charge de la préparation des commandes et de leur expédition. De cette façon, Priceminister s'assure de la qualité du service logistique de ses vendeurs. Et ceux-ci peuvent proposer à leurs clients tous les modes de livraison couverts par les transporteurs partenaires d'ADS. Ils conservent à leur charge le suivi de la commande et assurent toujours la relation client. "Comme FBA, RSL sait également traiter les commandes que ses clients marchands ont enregistrées sur d'autres marketplaces", précise le directeur commercial de Priceminister, Benjamin Guerville.

Une fois qu'un marchand a signé avec RSL, il s'intègre au système d'information d'ADS. D'une part pour que celui-ci puisse récupérer les informations sur les commandes enregistrées par le marchand sur les places de marché qu'il souhaite livrer grâce à RSL, d'autre part pour que le marchand puisse suivre l'évolution du traitement de ses commandes par RSL. A moins qu'il n'utilise l'agrégateur de flux Neteven pour centraliser la gestion de ses ventes. Auquel cas, rien à intégrer : c'est au travers du back-office de Neteven qu'il pourra suivre le traitement de ses commandes par RSL. "D'autres agrégateurs devraient bientôt s'intégrer eux aussi au programme de Priceminister", ajoute Benjamin Guerville.

Reste à comprendre comment RSL se positionne face à son grand concurrent en matière de tarifs, de services et de philosophie.

Stockage / Amazon